Circuit «Monuments et Souks»

1-min

Il relie les principaux attraits touristiques, historiques, architecturaux et sociaux, et promet un voyage dans le temps et l’espace pour découvrir l’histoire et la culture locale.
Les pouvoirs publics sont intervenus pour valoriser le patrimoine de la médina. Plusieurs travaux de restaurations ont été menés sur de nombreux sites et monuments historiques (tannerie Sidi Moussa, foundouks El Berka, Chemmaine, Sbitriyine et Staouniyine, Dar Al Mouakkit, médersa Mesbahya, bibliothèque Quaraouyine, Dar Lazrak et pont Terrafine). D’autres sites sont en cours de réhabilitation (Maristane, horloge hydraulique). Sur le plan culturel, un Centre d’initiation à l’astronomie a été développé à Dar Al Mouakkit, le Musée des Arts et Métiers du bois au complexe Nejjarine, et les foundouks El Berka, Chemmainne, Sbitriyine et Staouniyine ont été reconvertis en espaces d’exposition et vente de produits artisanaux.
Des travaux de mise à niveau du circuit et de réhabilitation des auvents et devantures des commerces ont été entrepris pour améliorer l’attractivité des sites et pour une valorisation didactique qui permet une immersion culturelle en Médina.

Circuit «Artisanat»

2-min

Cet itinéraire vise à valoriser et préserver les savoir-faire, promouvoir le commerce et donc attirer des acheteurs. Il offre un gage d’authenticité et l’assurance d’achats porteurs de l’identité de la Médina.
Les pouvoirs publics ont réalisé plusieurs actions à ce niveau. Ce circuit bénéficie des mêmes actions que le précédent, notamment en termes d’accessibilité, mobilité et environnement urbain. Plusieurs sites et monuments historiques ont été restaurés (drazs, foundouks, médersas, Place Lalla Yedouna) ; d’autres sont en cours de réhabilitation (Maristane, cinqs souks et Kissariat Al Kifah). Un Centre d’information sur le patrimoine a été développé Place Lalla Yedouna. Le foundouk Staouniyine est converti en Centre d’innovation de l’artisanat du tissage. Pour améliorer l’attractivité du circuit et satisfaire les curieux de l’art de vivre en Médina, des composantes interactives et ludiques sont prévues dans plusieurs points d’arrêt.

Circuit «Palais et Jardins Andalous»

Fez,,Morocco,-,February,19,,2017:,Interior,Of,A,Riad

Surnommée « La cité des jardins», la Médina reflète l’importance des espaces verts intérieurs, publics ou privés, dans l’architecture andalouse. Ce circuit mobilise depuis longtemps les pouvoirs publics. Plusieurs sites et monuments ont été restaurés (tannerie Aïn Azliten, jardin Jnane Sbil),d’autres sont en chantier (Dar Pacha Tazi, Musée Batha). Un parking est réalisé au niveau de l’accès Aïn Azliten, avec la réfection de la voirie, le pavage du circuit, et la réhabilitation des auvents et devantures des commerces. Améliorer l’attractivité du circuit repose essentiellement sur la mise en valeur des architectures et composants artistiques et plusieurs points d’arrêt y sont proposés.

Circuit «Connaissances et Savoir-faire»

Ce circuit relie la rive droite de la Médina, dite «Andalouse», aux innombrables mosquées et médersas, à la rive gauche, où se trouve la mosquée et l’université Al Quarouyine. Il souligne l’évolution de la Médina, centre spirituel devenu cœur d’activité par ses commerces et ses métiers.
Deux parkings sont en cours d’achèvement à Bab Guissa et Bin Lmdoun. La voirie du circuit ainsi que les auvents et devantures sur les artères commerciales sont déjà réhabilités. Plusieurs sites et monuments sont restaurés. Un Centre d’Information sur le Patrimoine a été aménagé dans un foundouk de la Place Lalla Yedouna ; les médersas Sehrij et Sbaiyine sont converties, l’une en Centre de la culture maroco-andalouse, et l’autre en Institut de lecture coranique. Des équipements d’interprétation des connaissances et savoir-faire permet à ce circuit de gagner en attractivité.

Circuit «Fès Jdid»

5-min

L’itinéraire met en réseau les principaux sites et monuments de Fès Jdid, la ville blanche mérinide construite pour devenir la cité royale, dont il fait découvrir l’architecture et l’organisation. Plusieurs travaux sont prévus pour en améliorer l’attractivité. Les voiries et les principales places du circuit sont aménagées, deux monuments réhabilités, deux autres en réhabilitation. Des équipements d’interprétation amélioreront l’attractivité de ce circuit.

Circuit «Murailles et Fortifications»

6-min

Il inclut les murailles et les principales portes et fortifications de l’ancienne Médina. Il se parcourt en bus ou voiture. Trois parkings sont en cours de réalisation à Bab Jdid, Oued Zhoune et Bab Hamra. Une grande partie des murailles est restaurée et un Centre d’information installé à Bab Mahrouq.

Meknes... «Aux racines du patrimoine»

7-min

Son positionnement est basé sur ses monuments et sites culturels, notamment sa Médina, sa cité impériale, Volubilis et la Médina de Moulay Driss Zerhoune. Leur valorisation repose sur la différenciation et la complémentarité, proposant une expérience touristique riche et diversifiée. En référence à sa valeur universelle exceptionnelle, sa richesse patrimoniale et son potentiel agricole, une thématique globale a été définie : «Meknès, aux racines du patrimoine».
Les racines patrimoniales de Meknès sont déclinées en un circuit piéton et un autre en bus ; la racine romaine par Volubilis et la racine spirituelle par la Médina de Moulay Driss Zerhoune.
Ces thématiques sont traduites par quatre circuits touristiques reliant les principaux attraits et relayées par la signalétique d’orientation, d’information et d’interprétation. Les panneaux distinguent les circuits (identités visuelles, couleurs, formes et matériaux spécifiques) relayent le thème et des informations touristiques. Chaque thématique est déclinée dans la valorisation des sites et actifs patrimoniaux de chaque circuit, notamment par les kiosques d’information touristique, les Centres d’interprétation, les animations urbaines, la mise en valeur des équipements et des places et la mise en lumière scénique des principaux monuments…
Les étapes du processus ont consisté à positionner Meknès comme destination culturelle majeure ; à créer la marque associée (valoriser son classement au patrimoine mondial) et l’offre-produit dans une perspective de packaging; à mettre en gestion des actifs touristiques ; à assurer la croissance et différencier la destination par la création d’icônes uniques et le développement de produits emblématiques, comme le musée de l’Histoire du Maroc, équipement culturel d’exception de rayonnement international, et le Resort Culture Loisirs, organisé en villages thématiques animés.

Circuit historique piéton : la racine patrimoniale

8-min

Il met en réseau l’ensemble des attraits touristiques de la Médina avec ceux de la cité impériale, favorisant la découverte des dynasties qui se sont succédées sur la ville de Meknès en 21 points d’arrêt.

Circuit historique par bus : la racine patrimoniale

9-min

Ce circuit est conçu pour mettre en réseau les attraits touristiques situés au-delà des murailles de la Médina.

Circuit du Volubilis : la racine romaine

Volubilis,Is,A,Partly,Excavated,Berber,City,In,Morocco,Situated

Au Nord de Meknès s’étend Volubilis, le plus vaste site archéologique romain du Maroc. Les vestiges illustrent toutes les phases de dix siècles d’occupation : maurétanienne, puis romaine (comme métropole de la Maurétanie tingitane), la période dite «siècles obscures» avec sa phase chrétienne, et enfin la période islamique ouverte par la dynastie idrisside.
Arc de triomphe, capitole, maison de Bacchus et mosaïques… tous témoignent du faste de la cité et de son poids économique et politique. Un itinéraire ponctué de 10 points d’arrêt dessert les composantes du site : 58 huileries, mosaïques parfaitement préservées, aqueduc (du 1er siècle), temples, maisons, boulangeries, thermes, etc.
Des restaurations et aménagements ont été effectués. Volubilis accueille le premier Centre d’interprétation d’un site archéologique en Afrique, avec une vaste aire d’exposition et un parcours en trois espaces (introduction, immersion, approfondissement). Expositions inédites et informations pertinentes bénéficient chaque jour à plus de 400 visiteurs. Pour prolonger la visite et générer des retombées, la valorisation devra conjuguer découverte et évènements festifs :
• aménagement des lieux de vie avec un panel de commodités et d’animations locales (halkas, conteurs, troupes théâtrales, etc.) ;
• animations impliquant des habitants et artistes locaux ;
• manifestations (journées des arts traditionnels, festivals, concerts, spectacles…).

Circuit de Moulay Driss Zerhoune : la racine spirituelle

Moulay,Driss,Zrhoun

Moulay Driss Zerhoune est la première cité musulmane d’Afrique du Nord portant le nom de son fondateur. Elle couvre deux collines entourées de plaines vertes où abondent les oliviers. A 550 m d’altitude, sous le Jbel Zerhoune, c’est un haut lieu de spiritualité, d’où la thématique : « La racine spirituelle».
Chaque mois d’août, la cité accueille le plus grand Moussem du Maroc. Pour la valorisation touristique, un circuit est proposé, structuré autour de 6 points d’arrêt.

Taza… «Le couloir vers l’histoire»

Old,Medina,Of,Taza,In,Morocco

Passage traditionnel entre le Moyen-Atlas et le Rif, Taza possède un riche patrimoine historique et culturel, d’où la thématisation : «Le couloir vers l’histoire».
Sa Médina atypique se présente en village fortifié (Ksar) dédié à surveiller ce passage. Pour la découvrir, avec son histoire et son patrimoine culturel, un circuit touristique est identifié et des mises en valeur sont proposées, avec une signalétique touristique d’orientation, d’information et d’interprétation.

Sefrou... «l’écrin du Moyen-Atlas»

View,To,Sefrou:,Door,Old,City,Al-maqam,Gate,Sefrou,Morocco

Séfrou, ville millénaire, est connue par son saint Sidi Ali Bousserghine, sa cascade, son Festival des cerises centenaire classé au patrimoine de l’UNESCO, son patrimoine culturel et la richesse naturelle de son territoire. Un circuit touristique réunit ces atouts sous la thématique : «L’écrin du Moyen Atlas».
Ce circuit est doté d’une signalétique de panneaux d’orientation, information et interprétation, qui tient compte des spécificités locales pour une bonne intégration visuelle (choix des couleurs, motifs, matériaux…). L’itinéraire débute Place Bab Mrabâa. On découvre l’ancienne Médina, via l’allée commerciale de Bab Mrabâa, avec les zaouïas Derkaouiya et Ghazia, pour enchaîner sur Taksebt, connue pour ses boutons de soie, puis Khabbazine avec le foundouk Jdid récemment restauré.
Dans ce Foundouk, il est proposé de développer un Centre d’interprétation de l’histoire de Séfrou. On peut également admirer la Grande Mosquée proche, puis l’espace Haddadine où officient les artisans du fer forgé.
Traverser l’oued Agay mène vers l’ancien Mellah; on sort par Bab Lmkam sur une vaste place qui accueille lle Festival des cerises.
La découverte se poursuit par la Kasbah, puis la fameuse cascade associée à l’histoire de la ville : un espace de détente, pour la population comme pour les visiteurs.
La visite se termine au Mausolée de Sidi Ali Bouserghini, saint patron de Séfrou. Son esplanade offre une vue panoramique splendide sur la ville. Améliorer l’attractivité touristique de Séfrou impose de réhabiliter et restaurer sa Médina et son patrimoine bâti, aménager et animer ses places, aménager aussi l’environnement de sa cascade, ainsi que l’esplanade Sidi Ali Bouserghini.
Des équipements valoriseront le patrimoine historique et culturel, notamment un Centre d’interprétation de l’histoire de la Médina et un écomusée de la cerise, hommage à son festival centenaire.

Bhalil… «Le village troglodyte»

Mosque,Old:,Inside,City,El,Bhalil,Morocco,1/4/2020,With,Structures

Près de Séfrou, la Médina de Bhalil impressionne par son style traditionnel et ses maisons troglodytes. Dans ses ruelles blanches, on croise des femmes en tenue traditionnelle «tarf». Certaines travaillent des boutons de soie devant leur maison. A l’emplacement d’un ancien café maure, la vue panoramique est resplendissante.
Valoriser cette Médina et ce site exceptionnel nécessite un circuit touristique avec une signalétique adaptée et des équipements culturels sur le savoir-faire et le mode de vie, notamment un Centre d’interprétation de l’habitat troglodyte ; un espace d’exposition de la tenue «tarf» et d’autres produits de tissage ; une reconstitution du café maure ; et une signalétique directionnelle et d’interprétation.
La thématisation du circuit est : «Le village troglodyte».

Les pôles «Nature»

15-min

Par son potentiel touristique rural, la richesse de ses ressources naturelles, la destination garantit aux visiteurs des expériences touristiques diversifiées. Les initiatives pour valoriser ce patrimoine restent limitées, mais des projets de grande envergure ont vu le jour. Pour développer un tourisme «Nature» attractif, des écosystèmes ont été structurés en pôles, basés sur les principes de mise en réseau, thématisation et mise en tourisme, impliquant l’ensemble des composantes naturelles et patrimoniales identifiées.
Des itinéraires touristiques «Nature» pour relier les produits touristiques et créer l’expérience authentique ont été identifiés, avec des thématiques distinctives comme fil conducteur, à décliner sur les points d’intérêt et actifs «Nature». Une signalétique touristique adaptée facilite la communication et l’accès aux produits et sites touristiques ainsi qu’aux structures de service et de commercialisation des produits du terroir et d’artisanat.
Elle reflète la thématique de chaque pôle, prenant en considération les spécificités locales, l’emplacement et la fonction des panneaux.
La finalité est d’agir sur la qualité de l’expérience touristique dans sa globalité, en améliorant la lisibilité de l’offre, sa pluralité (hébergements, animations ponctuelles et périodiques, etc.) et sa continuité (accueil, information, hébergement, etc.).
8 circuits «Nature» thématiques ont été structurés, ponctués de points d’arrêt valorisés par des aménagements et équipements touristiques.

Pôle Ifrane : «Nature de jouvence»

Ifran,City,,Morocco,,January,7th,2018,,A,Wooden,House,Surrounded

Avec ses lacs, sources, montagnes, son Parc national riche en faune et flore… Ifrane séduit ses visiteurs, notamment les touristes nationaux (près des trois quarts des arrivées). Son climat et ses reliefs favorisent la pratique de plusieurs sports (marche, équitation, vélo, etc.), le repos, la détente et le divertissement. Le pôle Ifrane a ainsi été thématisé «Nature de jouvence».
Des circuits touristiques pédestres et des aires de repos sont aménagés dans le Parc. D’autres équipements ont été créés pour valoriser son immense patrimoine naturel, comme la Maison de la Cédraie pour l’interprétation du patrimoine floristique et faunistique d’Ifrane.
Le premier golf d’altitude (18 trous, 100 ha) a été mise en place à 10 km du centre d’Ifrane, dessiné par Jack Nicklaus, avec des équipements d’accueil et d’animation.
Un Centre équestre haut de gamme Atlas Crown est développé au sein du Parc. Outre les chevaux arabes Barbe proposés aux visiteurs, il propose un hébergement en matériaux locaux, respectueux de son environnement ; le lieu idéal pour se ressourcer dans la nature. La Province accueille «Arz Village Resort», première station du Plan National de Développement du Tourisme Interne. Parmi ses équipements d’animation : des terrains de sport (Football, Tennis, Basket et Volley), une piscine couverte et d’autres de plein air, des commerces, une garderie et un amphithéâtre.

Pôle Taza : «Le rêve spéléo»

Caving,In,Acederal,Cave,,Zaragoza,Province,,Aragon,,Spain.

La Province compte 365 grottes. Le Parc National de Tazzekka est l’un des plus grands du Maroc, avec son artisanat, une faune et une flore particulières et des sites naturels exceptionnels (sommet de Tazzekka, Bab Boudir, cascade Ras Lma). Découvrir ce potentiel est proposé via un circuit reliant les principales localités et les attraits touristiques incontournables. La lisibilité est assurée par la charte signalétique dédiée à la spéléologie, sur les panneaux et balises des principaux sites et hébergements touristiques, ainsi que sur les supports publi-promotionnels.
Le circuit démarre au coeur de Taza, au Centre d’accueil touristique, indispensable vitrine de l’arrière-pays. Sur la route du Parc, un arrêt s’impose aux cascades de Ras Lma, site envoûtant à la vue imprenable, cadre idyllique et époustouflant pour un pique-nique ou une promenade le long de l’oued. Pour en faire un site d’animation et de détente, des actions de valorisation sont à réaliser avec des panneaux d’information, signalisation et sensibilisation, des kiosques de produits de terroir et d’artisanat, des passerelles de bois pour la mobilité sur le site ; un parking et des sanitaires ; et un espace d’interprétation du site et de sensibilisation à sa protection.
On poursuit en montagne jusqu’au gouffre de Friouatou, le plus impressionnant d’Afrique, aménagé pour accueillir les touristes : un véritable palais souterrain aux salles et galeries de stalactites, stalagmites et concrétions sur les parois.
A travers les forêts de cèdres et de chênes du Parc, on arrive à Bab Boudir qui abrite un festival culturel et touristique annuel. C’est un territoire de camping où familles et passionnés de nature font de courts séjours. Un village de vacances familiales est proposé pour conforter ce positionnement. Au sommet de Tazzekka se trouve l’un des écosystèmes les plus remarquables du Royaume : la cédraie et la grotte Chaâra.
La valorisation touristique des principales grottes rend la visite plus agréable et propose une expérience unique.
La visite du Parc se poursuit jusqu’à Ouled Ayad, par les circuits de randonnée en boucles, pédestres et équestres, ou encore vers l’extérieur du Parc, à Tazrine, Taineste et ensuite Ajdir pour découvrir des savoir-faire locaux. Il est proposé de développer un Centre dédié à l’histoire du tapis Béni Ouarain (avec accueil, information, parcours scénographique ludique, espace d’exposition et d’interprétation de leur fabrication).
A Ajdir, la source Aïn Hamra, riche en fer et connue pour ses vertus thérapeutiques, accueille beaucoup de visiteurs. Pour la préserver, des actions d’aménagement et de valorisation sont programmées pour améliorer l’accessibilité et l’aménagement paysager du site ; aménager des aires de pique-nique près de la source ; mettre en place des fontaines de dégustation ; et installer des panneaux d’information et de sensibilisation à la protection et à la préservation du site.

Pôle Meknès-El Hajeb : «L’expérience agritouristique»

Path,Through,The,Fern,Gully,Of,The,Royal,Botanic,Gardens

Son riche potentiel agricole, ses exploitations, les produits de ses terroirs et son Salon International de l’Agriculture annuel, suggèrent pour la Région la thématique : «L’expérience agritouristique».
Le massif de Zerhoune, le SIBE de Jbel Zerhoune et d’autres sites naturels favorisent l’organisation des activités d’animation, de sports et loisirs. Un circuit touristique est proposé, reliant les principales localités et les attraits touristiques. La lisibilité est assurée par la charte signalétique, sur tous les panneaux et balises aux principaux sites d’attrait et hébergements touristiques, ainsi que sur les supports promotionnels.
Partant de Meknès, un premier arrêt est suggéré au domaine «La vallée heureuse». Formé de terrasses superposées, il était planté d’espèces diversifiées, alternant petits bassins et espaces de verdure. Cette vallée comblait ses visiteurs, puis fut délaissée. Il est proposé d’y développer un jardin botanique avec des équipements d’accueil et d’animation.
Le circuit rejoint ensuite Zerhoune où sont possibles des randonnées dans les oliveraies, à pied, à vélo ou à cheval ; un aménagement des sentiers et une signalétique touristique sont indispensables.
Puis vient El Hamma, site archéologique romain, une source chaude chargée en sels minéraux, avec un bassin au modèle romain : deux assises de grands blocs taillés en calcaire du Zerhoune. Réaménager ses abords et développer une infrastructure d’accueil et de restauration mettra à niveau et valorisera le site.
La forêt voisine de Bab Rmila offre une riche biodiversité et ses vues panoramiques sur Moulay Driss Zerhoune. Des aménagements ont été réalisés (dont info-kiosque, parking, sentiers pédestres) ainsi qu’une signalétique et des équipements de confort. Pour capitaliser sur ces efforts, il est proposé de développer un Ecoparc d’aventure dans la forêt et d’exploiter la station d’aérovoile pour y développer le parapente et le deltaplane.
Le circuit se poursuit vers le barrage Sidi Echhahed, où sera développée une station de sports nautiques, puis El Hajeb, aux grandes exploitations agricoles. On prévoit un arrêt à l’une des fermes d’hôtes existantes ou encore au Château Al Rhozlane, écrin de charme au milieu d’un domaine viticole. El Hajeb nécessite un effort considérable pour valoriser ses potentialités touristiques, dont des structures d’exposition et de vente des produits de terroir ; des circuits touristiques pédestres et équestres ; et la création d’équipements d’animation et de loisirs.

Pôle Séfrou-Moulay Yacoub : «Escapade dans la nature»

19-min

Les Provinces de Séfrou et Moulay Yacoub constituent l’arrière-pays immédiat de Fès. Pour structurer et améliorer leurs potentialités, une offre touristique peut s’y greffer. La lisibilité sera assurée par la charte signalétique, relayant les particularités locales sur les panneaux et balises aux principaux sites d’attrait et hébergements touristiques, ainsi que sur les supports publi-promotionnels.
La forêt périurbaine de Tghate permet un pique-nique paisible. L’aménagement d’aires de repos et le balisage du circuit touristique offrira un cadre plus organisé et plus agréable aux visiteurs. Au niveau du barrage Sidi Echhahed, un espace touristique de détente et loisirs sera proposé.
La vaste forêt Aïn Chkef, au patrimoine naturel riche, est un autre site de détente. Sa valorisation touristique passe par l’aménagement de promenades, de parcours en vélo-route et d’aires de pique-nique, avec une signalétique d’orientation et d’information. Des animations, dont l’accrobranche et des kiosques de produits du terroir, élèveraient l’attractivité.
Moulay Yacoub suggère une visite de la station «Vichy Thermalia» ouverte en 2018 et une cure thermale, avec un hôtel et un restaurant diététique, un bar, une salle fitness, un studio de yoga, une piscine, une salle de jeux pour enfants, un espace pour séminaires. Elle dispose aussi d’un centre thermal totalement rénové, avec deux bassins, dont un de rééducation fonctionnelle, un centre contre le mal de dos «Satisform», une piscine thermale et de nombreuses installations de confort ; et d’un Spa de 18 cabines, avec les soins exclusifs des Laboratoires Vichy et des soins de relaxation profonde d’inspiration locale.
Près de Séfrou, au sein des forêts périurbaines, il est proposé de développer des circuits de santé avec des randonnées pédestres en pleine nature, ou des loisirs au complexe d’animation touristique prévu à Sidi Youssef Ben Ahmed. Des circuits pédestres et équestres dans la nature, par le corridor Dar Al Hamra, feront découvrir l’arrière-pays de Séfrou, ses produits de terroir et aussi son patrimoine grâce au Centre d’interprétation d’Aouglit en cours de réalisation.

Pôle Taounate : «Saveurs & terroirs»

Beautiful,Nature,In,Taounate,In,Morocco

Outre ses sites naturels et paysages magnifiques, la Province de Taounate se distingue par la qualité de ses productions agricoles et sa richesse en produits de terroir. La découverte de ce patrimoine est proposée selon un itinéraire touristique reliant les principaux sites naturels. La lisibilité sera assurée par la charte signalétique, relayant la thématique sur les panneaux et balises aux principaux sites d’attrait et hébergements touristiques, ainsi que sur les supports promotionnels.
Au départ de Taounate, un info-kiosque est proposé. Le circuit touristique passe par le site naturel de Bouadel, avec ses chutes, sa verdure luxuriante, son climat doux et ses habitants accueillants. Pour sa valorisation touristique, l’aménagement et la mise à niveau de ce site et ses composantes (création de promenades, d’espaces de détente et de jeux pour enfants) devrait renforcer l’attractivité de la province.
Vers Aïn Mediouna, des structures d’animation et de loisirs, dont un Club équestre, une station de sports «Nature» et des circuits touristiques sont prévues.
Une Maison d’exposition et vente de produits de terroir et d’artisanat est proposée à Bouadel pour déguster les plats locaux à la ferme verte «Univers de la culture bio». On découvrira de près l’artisanat, notamment grâce à la Maison du Tissage projetée à Ouled Azam. Plus loin, Ghafsai, dans le décor féérique d’une nature splendide, offre un panorama unique avec ses rivières, sa forêt et ses falaises. Puis, au barrage Driss 1er, il est proposé de convertir le Club d’estivage de l’ONEE en une station verte et un espace de loisirs et de vacances, après mise à niveau de l’hébergement.

Pôle Boulemane : «Pêche, chasse et nature»

21-min

La Province de Boulemane jouit de grandes richesses naturelles, avec plusieurs sites touristiques. Elle peut devenir une destination du tourisme écologique, avec ses cascades, ses grottes, ses sources thermales, son site paléontologique et sa faune remarquable. Elle inclut trois réserves faunistiques : Enjil, pour la gazelle Dorcas, Tirnest, pour la gazelle de Cuvier, et Tichoukt pour le mouflon à manchettes dans le SIBE éponyme. La lisibilité du pôle est assurée par la charte signalétique relayant ses particularités sur les panneaux et balises aux principaux sites d’attrait et hébergements touristiques, ainsi que sur les supports promotionnels. L’itinéraire débute à Boulemane, où l’on propose d’installer un Centre d’accueil touristique. Découvrir ces potentialités est proposé à travers un itinéraire touristique en 7 principales étapes.
Les savoir-faire au complexe artisanal sont proposés à travers l’aménagement d’espaces d’exposition de produits artisanaux.
Le circuit continue vers Guigou, territoire agricole, puis vers Skoura M’Daz, par Taferdouste, connu par le village-bateau spectaculaire abritant un pont rouge légendaire. Il est proposé d’y développer l’hébergement chez l’habitant comme expérience originale. A Skoura, sont à découvrir des traces de dinosaures et un décor rare ; le SIBE de Tichoukt, avec ses montagnes coiffées d’une belle forêt ; le site de Tadout, aux impressionnantes sources et multiples cascades, avec un gîte rural offrant une vue panoramique sur Skoura, avec un parc récréatif, avec des aires de repos, et d’aménager les bords de l’oued Aïn Errached.
Taghroute, village pittoresque au mode de vie et à l’architecture typiques, avec sa mosquée plus ancienne que celle de Fès, des presses à huiles traditionnelles et des moulins d’eau constitue une autre attraction.
Enfin, il y a Immouzzer Marmoucha, avec la cascade, le musée, puis la cédraie de Talzemt et les sources chaudes Hammat Skhounat, précède Ouled Ali O Youssef, avec ses douars à l’architecture particulière, notamment Tsiwant Aït Hayane et Béni Hassan.
Pour valoriser ce potentiel, il est proposé de développer des circuits pédestres et à dos d’animaux, dotés d’une signalétique touristique d’orientation, d’information et d’interprétation, mais aussi de boutiques de produits du terroir et d’artisanat dans les principaux centres urbains et sites touristiques concernés.