Circuit : «Taroudant, virée historique et culturelle»

Il relie plusieurs sites historiques en Médina et permet une interprétation du patrimoine local. Place Assarag, ou Place Al Alaouine, où l’on déambule. Au cœur de la ville, toujours animée autour de ses cafés, cette Place attire par ses terrasses, les balades à vélo ou en calèche, etc

Remparts historiques, emblématiques de la cité

La ville est cernée de 7 km de remparts ocres, ponctués de 130 tours et 19 bastions d’angle reliés entre eux par un chemin de ronde. Neuf portes d’architecture mauresque les franchissent : cinq sont anciennes. La construction remonte pour l’essentiel à l’époque saâdienne, à partir de 1515

taroudant-min

Circuit : «Taroudant au cœur des traditions»

Il relie plusieurs sites de la Médina et permet une interprétation du patrimoine artisanal local, d’une grande variété

Souk artisanal, cœur de la ville

Il accueille plus de 1 000 commerçants de cuirs, poteries, céramiques, tapis, épices, fer forgé et objets décoratifs en pierre calcaire typique du Sud marocain, sculptée ou polie, appelée «pierre de Taroudant». Le souk des bijoutiers en est le cœur.

Jnane Al Jamia, souk berbère historique

C’est l’un des souks les plus anciens et les plus fréquentés du Maroc. On y trouve toutes sortes de denrées alimentaires et d’objets usuels ou décoratifs. Le souk est ouvert tous les jours de la semaine

urbain-min

Tannerie, où l’artisanat rejoint la culture

On y accède par Bab Targhount, l’une des portes du rempart. Les tanneurs ont conservé l’art de travailler la peau à la main selon les techniques artisanales marocaines. Outre les peaux de mouton et de chèvres, on trouve celles d’animaux plus rares comme le renard et le dromadaire. Des commerces proposent des produits locaux en cuir ouvragé. Il est prévu d’intégrer une signalétique touristique adaptée ; et des composantes d’information et d’interprétation (Centres d’information, CIP, etc.) ; des animations et

le développement de l’hébergement de qualité et insolite

artisanat-min (1)