Les orientations royales et l’action publique en faveur du tourisme regional

shutterstock_1490481293-2048x1366

Sous la présidence de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et à l’occasion du 40ème anniversaire de la Marche Verte, , le Programme de Développement de la Région Dakhla – Oued Eddahab a été lancé le lundi 08 février 2016 suivi de la signature du Contrat Programme y afférent dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau modèle de développement des Provinces du Sud..
L’implication de l’Etat dans ce programme a pour rôle de renforcer l’attractivité de la destination à travers la mise en œuvre de projets structurants tels que le développement d’un « Pôle écotouristique».
Des programmes transversaux de proximité comme le développement d’infrastructures, la promotion de l’artisanat et l’économie sociale et solidaire, la qualification des ressources humaines et le développement de la culture, ont également été adoptés.
Par ailleurs, les partenaires publics ont investi dans un Programme de Développement Intégré du Tourisme Rural et de Nature.
La SMIT a ainsi mis en œuvre ses connaissances des marchés touristiques et sa maîtrise des potentialités de la destination pour structurer une offre sur mesure destinée aux investisseurs leur permettant de répondre aussi bien à leurs attentes de rentabilité et faisabilité économique qu’aux besoins économiques, sociaux et environnementaux des territoires concernés. Une offre touristique structurée, des infrastructures renforcées et de nouvelles opportunités sont ainsi proposées aux opérateurs.

Positionnement de la destination

Renforcer le positionnement du Maroc sur le segment balnéaire et faire de la Région Dakhla Oued Eddahab, à l’horizon 2030, une destination exclusive de portée internationale autour du tourisme balnéaire de niche et la positionner sur la carte des destinations mondiales des sports de glisse.
Cette destination connaîtra le développement d’une offre touristique maîtrisée autour de la baie de Dakhla. Ce développement se fera suivant des principes prioritaires d’intervention, à savoir la mise en avant de l’aspect durabilité (La mise en place de nouvelles structures touristiques respectueuses de l’environnement et intégrées dans leur milieu socioculturel, sous forme d’éco-stations, d’éco-resorts, de resorts du désert et de bivouacs de luxe) ; la valorisation touristique équilibrée et diffuse des projets touristiques entre la baie de Dakhla et la zone littorale et le développement d’un tourisme de niche dont la fréquentation est plus limitée.

shutterstock_2098586074-scaled-600x425
shutterstock_2098586074-scaled-600x425

Renforcer le positionnement du Maroc sur le segment balnéaire et faire de la Région Dakhla Oued Eddahab, à l’horizon 2030, une destination exclusive de portée internationale autour du tourisme balnéaire de niche et la positionner sur la carte des destinations mondiales des sports de glisse.
Cette destination connaîtra le développement d’une offre touristique maîtrisée autour de la baie de Dakhla. Ce développement se fera suivant des principes prioritaires d’intervention, à savoir la mise en avant de l’aspect durabilité (La mise en place de nouvelles structures touristiques respectueuses de l’environnement et intégrées dans leur milieu socioculturel, sous forme d’éco-stations, d’éco-resorts, de resorts du désert et de bivouacs de luxe) ; la valorisation touristique équilibrée et diffuse des projets touristiques entre la baie de Dakhla et la zone littorale et le développement d’un tourisme de niche dont la fréquentation est plus limitée.

Avec la fragilité des écosystèmes qui la composent, la destination, connue pour les sports nautiques, s'orientera vers un tourisme écologique

La destination jouit d’importantes potentialités touristiques qui attirent des voyageurs de toutes nationalités. Elle regorge de ressources naturelles et présente de grands atouts autour de trois éléments principaux : la côte atlantique, la baie de Dakhla et le désert. En effet, les plages de sable fin se mêlent aux des plateaux désertiques qui s’étendent à perte de vue.
A Dakhla, la baie comme la péninsule, confèrent au site une vocation touristique évidente, en particulier pour les sports de glisse, le nautisme et le balnéaire.
Le désert, séduit quant à lui les visiteurs en quête d’aventure et de ressourcement dans un environnement naturel porteur de quiétude et de dépaysement. Les eaux chaudes sulfureuses des sources thermales de Tawarta et Asmaa sont réputées pour leurs bienfaits. Une faune remarquable (réserve de phoques moines à Arguerguer, gazelles Dorcas…), des sites archéologiques (fossiles des montagnes d’Arguerguer et vestiges de Bir Anzaran), font de la région un pôle écotouristique de choix. Des expéditions sur plusieurs jours avec nuitées en bivouac sont proposées en 4×4 ou à dos de chameaux pour aller à la découverte de la culture Sahraoui et de la population locale vivant en harmonie avec son environnement.