Ressources balnéaires

Les ressources balnéaires riches proposent à la fois des espaces marins pour la baignade composés de nombreuses plages:
• plage protégée par des cordons dunaires et lagune de 12 km ;
• plages proches (Cap Beddouza, Sidi Belkhair, Karam Daif, etc.) ;
• ostréiculture, pour ses fruits de mer (ormeaux, palourdes et crabes…), en particulier les huîtres, spécialité locale, avec les vastes parcs ostréicoles.

ressources-balneaire-min
ressources-ecologique-min

Ressources écologique et de nature

  • Beauté et diversité des paysages (terres maraîchères, marais salants, falaises…).
  • SIBE Sidi Moussa-Oualidia (reconnu RAMSAR depuis 2003 et Zone Humide d’Importance Internationale).
  • Passage de nombreux oiseaux rares dont flamants roses.

Ressources culturelles

  • patrimoine matériel (Kasbah de Oualidia édifiée en 1634) ;
  • patrimoine immatériel, artisanat et savoir-faire (couture, broderie, poterie, etc.).

Ce pôle thématisé «El Jadida, l’Echappée Belle» se distingue principalement par une complémentarité et une fusion harmonieuse entre patrimoine et nature. En effet, la Cité portugaise et la Médina d’Azemmour abritent un patrimoine portant une grande charge historique tout en offrant des vues imprenables sur l’Atlantique et l’oued Oum Errabiaa, ouvrant ainsi la voie à des activités touristiques, aussi bien culturelles et urbaines que de nature (promenades fluviales jusqu’à l’embouchure, etc.). Un ensemble d’actifs historiques et naturels sont adossés à la ville, offrant ainsi un large espace de découverte

Soon
Portuguese,Cistern,In,El,Jadida,,La,Citerne,Portugaise.,City,Of

Le tourisme culturel

La Province d’El Jadida possède de riches potentialités touristiques culturelles constituées d’un patrimoine historique important : la Cité portugaise, la Médina d’Azemmour et la Kasbah de Boualouane. Pour faire ressortir les actifs patrimoniaux et les points d’intérêt culturel, en facilitant le déplacement et la compréhension des visiteurs, des centres d’interprétation sont mis en place. Un itinéraire propose une immersion dans la cité fondée par les Portugais en 1506, inscrite en juin 2004 sur la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO, avec plusieurs points d’arrêt reprenant les principaux sites représentatifs de l’histoire et de la vie du lieu

Ressources balnéaires

ressources-balneaire-min

Les ressources balnéaires riches proposent à la fois des espaces marins pour la baignade composés de nombreuses plages:
• plage protégée par des cordons dunaires et lagune de 12 km ;
• plages proches (Cap Beddouza, Sidi Belkhair, Karam Daif, etc.) ;
• ostréiculture, pour ses fruits de mer (ormeaux, palourdes et crabes…), en particulier les huîtres, spécialité locale, avec les vastes parcs ostréicoles.

Ressources écologique et de nature

ressources-ecologique-min
  • Beauté et diversité des paysages (terres maraîchères, marais salants, falaises…).
  • SIBE Sidi Moussa-Oualidia (reconnu RAMSAR depuis 2003 et Zone Humide d’Importance Internationale).
  • Passage de nombreux oiseaux rares dont flamants roses.

Ressources culturelles

Soon
  • patrimoine matériel (Kasbah de Oualidia édifiée en 1634) ;
  • patrimoine immatériel, artisanat et savoir-faire (couture, broderie, poterie, etc.).

Ce pôle thématisé «El Jadida, l’Echappée Belle» se distingue principalement par une complémentarité et une fusion harmonieuse entre patrimoine et nature. En effet, la Cité portugaise et la Médina d’Azemmour abritent un patrimoine portant une grande charge historique tout en offrant des vues imprenables sur l’Atlantique et l’oued Oum Errabiaa, ouvrant ainsi la voie à des activités touristiques, aussi bien culturelles et urbaines que de nature (promenades fluviales jusqu’à l’embouchure, etc.). Un ensemble d’actifs historiques et naturels sont adossés à la ville, offrant ainsi un large espace de découverte

Le tourisme culturel

Portuguese,Cistern,In,El,Jadida,,La,Citerne,Portugaise.,City,Of

La Province d’El Jadida possède de riches potentialités touristiques culturelles constituées d’un patrimoine historique important : la Cité portugaise, la Médina d’Azemmour et la Kasbah de Boualouane. Pour faire ressortir les actifs patrimoniaux et les points d’intérêt culturel, en facilitant le déplacement et la compréhension des visiteurs, des centres d’interprétation sont mis en place. Un itinéraire propose une immersion dans la cité fondée par les Portugais en 1506, inscrite en juin 2004 sur la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO, avec plusieurs points d’arrêt reprenant les principaux sites représentatifs de l’histoire et de la vie du lieu

Église de l’Assomption

Eglise paroissiale élevée lors de l’élargissement de la première citadelle en forteresse en 1541, elle fut utilisée comme Consulat britannique au XIXème siècle. Il est prévu d’y installer un restaurant gastronomique de cuisine portugaise haut de gamme.

WhatsApp Image 2022-01-18 at 12.19.23

Citerne portugaise

Cette ancienne salle d’armes est le centre originel du site d’El Jadida. Fondée par les Portugais en 1514, la forteresse constituait une étape sur la route des Indes. Édifiée sur un plan rectangulaire, la salle d’armes est cernée de quatre tours d’angles. Sont prévus un Centre d’interprétation dans l’espace d’accueil de la citerne, la réhabilitation de la terrasse et des dépendances, des animations permanentes et l’exposition de costumes et outils d’époque.

WhatsApp Image 2022-01-18 at 12.19.23

Porte de la mer

La Porte de la mer, en décrochement dans le rempart Nord-Est, forme un petit port. L’accès aux remparts se faisait par trois rampes ou depuis les bastions Saint Antoine et Saint Esprit. Un restaurant gastronomique haut de gamme de cuisine portugaise est prévu dans l’un des bastions.
Plusieurs actions de valorisation touristique sont prévues à Azemmour, dont notamment :
• un Centre d’interprétation du patrimoine de la Médina permettant une découverte ludique, instructive et interactive du patrimoine matériel et immatériel local (reconstitutions en images de synthèse, maquettes…) ;
• un point pour l’accueil et l’orientation des visiteurs, des kiosques d’information avec des guides et informations sur les attractions touristiques locales.
La mise en place d’un circuit sur la thématique du célèbre navigateur Estevanico ferait découvrir la ville natale du premier explorateur marocain de l’Amérique du Nord. Cet itinéraire parcourant la Médina permettra aux touristes d’appréhender l’histoire du lieu, à travers l’architecture des monuments, ainsi que la nature via une promenade sur l’Oum Errabiaa à travers des points d’intérêt.

porte-de-la-mer-min

Capitainerie (Dar El Baroud)

Les ruines de ce bastion sont dominées par une grosse tour dotée d’une fenêtre gothique. Des événements littéraires et artistiques y sont organisés, comme la découverte d’artistes (peinture contemporaine, art urbain et alternatif). Il est prévu de valoriser le lieu par une activité touristique (maison d’hôtes ou restaurant haut de gamme) aux côtés des manifestations culturelles

WhatsApp Image 2022-01-18 at 12.19.23

Maison de l’Artisan

Elle se veut un espace de promotion des métiers de l’artisanat et un lieu d’échanges, un cadre d’accompagnement et encadrement des artisans de la ville pour la prospection commerciale et la promotion au plan national et à l’international. Opérateur économique social et solidaire de la Province, la Maison de l’Artisan contribue à enrichir et valoriser le capital immatériel local. /p>

WhatsApp Image 2022-01-18 at 12.19.23

Rive gauche de l’Oum Errabiaa

Sur une promenade aménagée sur la rive gauche (côté Azemmour), il est prévu la mise en place de kiosques, cafés et restaurants avec vue panoramique, ainsi que la reconstitution de barques portugaises pour des excursions sur le fleuve.

WhatsApp Image 2022-01-18 at 12.19.23

Kasbah de Boulaouane

Construite en 1710 par le Sultan Moulay Ismaïl sur une plaine élevée, elle offrait une vue dominante pour contrôler la route commerciale Fès-Marrakech. Flanquée de sept bastions, elle a conservé ses puissants remparts percés de grandes portes. Le site associe un patrimoine historique rural avec un attrait naturel remarquable. Un circuit de découverte parcourant les composantes de la Kasbah contribue à hausser et consolider son attractivité. Par ailleurs, le site donne sur le fleuve Oum Errabiaa et ouvre des perspectives pour injecter à proximité des activités touristiques respectueuses de l’environnement liées au tourisme «Nature», ce qui permet de joindre la dimension «Nature» à celle de la découverte de l’histoire.

Kasbah-min

Le tourisme balnéaire

La province d’El Jadida compte l’une des stations balnéaires phares du Maroc à savoir la station Mazagan, offrant un produit de haut standing autour du balnéaire et des activités nautiques.

En complément, la destination Oualidia se distingue comme un nouveau centre balnéaire émergent qui recèle un potentiel naturel important de même qu’une infrastructure satisfaisante à valoriser davantage. De ce fait, le plan de développement élaboré propose une nouvelle vision touristique pour Oualidia : « Oualidia, une escapade au fil des saisons ! ». L’objectif étant d’offrir, toute l’année, des produits Sports de niches, de Bien être, et de détente, engageant la communauté locale, adhérant aux principes de durabilité

tourisme-balneaire (2)-min

Autres produits touristiques

El Jadida s’oriente indéniablement vers un tourisme «Nature» (fauconnerie, tazotas…), un tourisme golfique, un tourisme d’affaires… Avec son Parc des Expositions d’El Jadida qui renforce ses infrastructures, se positionne aussi comme vitrine régionale pour la promotion du patrimoine équestre du Royaume sous ses diverses facettes

Coming Soon

Salon du Cheval d’El Jadida

Sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, le Salon du Cheval d’El Jadida contribue, chaque année depuis 2008, au développement de la filière équine marocaine. Cette manifestation est érigée en lieu de rencontre incontournable pour les professionnels. Des activités liées au cheval y sont organisées autour de compétitions ou exhibitions nationales et internationales de très haut niveau

Coming Soon