Pôle Casablanca, Métropole d’avant-garde, Cité des affaires et de la fête

Outre la culture, le patrimoine et les différents attraits qu’offre la métropole, qui sont autant de moteurs avérés d’attractivité touristique, le tourisme d’affaires trouve à Casablanca, une aire de développement fortement porteuse. La ville propose également des niches touristiques à explorer et consolider : tourisme urbain, shopping, médical et wellness, croisières…

Le tourisme culturel

Avec sa Médina, ses sites culturels, son patrimoine architectural (notamment Art déco) et immatériel (traditions, arts…), Casablanca dispose d’une manne culturelle pour devenir un véritable moteur de croissance touristique, notamment en valorisant ses tissus historiques, ainsi que par la création de contenus et d’équipements culturels mettant en exergue les diverses facettes de son capital patrimonial à l’ambiance unique. En ce sens, pour améliorer l’attractivité de la Médina, plusieurs programmes ont été mis en place pour la mise en valeur touristique de la médina :

  • valorisation des espaces publics ;
  • valorisation du tissu économique par l’insertion des jeunes, des femmes et des personnes à besoins spécifiques, ainsi que par la dynamisation des secteurs touristiques, commerciaux et artisanaux ;
  • renforcement de la dimension culturelle par de nouveaux équipements ;
  • mise en valeur du patrimoine architectural à travers notamment un Centre d’Interprétation du Patrimoine pour mettre en valeur l’histoire et la richesse culturelle de l’ancienne Médina, ainsi que la réhabilitation et la reconversion du bâtiment Dar Al Khammar en Dar Diafa.

La Médina a bénéficié d’une rénovation pour améliorer le quotidien des habitants, mais aussi pour offrir une seconde vie au plus vieux quartier de Casablanca et à ses monuments patrimoniaux. L’opération a concerné la voirie et les habitations, mais aussi les monuments, dont l’ancienne église Buenaventura, rénovée, réhabilitée et convertie en Maison de la Culture. Elle abrite désormais une salle d’exposition, une salle de lecture pour personnes à mobilité réduite, une bibliothèque avec près de 6 500 titres, un espace pour enfants et une salle multimédia.

marina-scaled-600x450

Le tourisme culturel

marina-scaled-600x450

Avec sa Médina, ses sites culturels, son patrimoine architectural (notamment Art déco) et immatériel (traditions, arts…), Casablanca dispose d’une manne culturelle pour devenir un véritable moteur de croissance touristique, notamment en valorisant ses tissus historiques, ainsi que par la création de contenus et d’équipements culturels mettant en exergue les diverses facettes de son capital patrimonial à l’ambiance unique. En ce sens, pour améliorer l’attractivité de la Médina, plusieurs programmes ont été mis en place pour la mise en valeur touristique de la médina :

  • valorisation des espaces publics ;
  • valorisation du tissu économique par l’insertion des jeunes, des femmes et des personnes à besoins spécifiques, ainsi que par la dynamisation des secteurs touristiques, commerciaux et artisanaux ;
  • renforcement de la dimension culturelle par de nouveaux équipements ;
  • mise en valeur du patrimoine architectural à travers notamment un Centre d’Interprétation du Patrimoine pour mettre en valeur l’histoire et la richesse culturelle de l’ancienne Médina, ainsi que la réhabilitation et la reconversion du bâtiment Dar Al Khammar en Dar Diafa.

La Médina a bénéficié d’une rénovation pour améliorer le quotidien des habitants, mais aussi pour offrir une seconde vie au plus vieux quartier de Casablanca et à ses monuments patrimoniaux. L’opération a concerné la voirie et les habitations, mais aussi les monuments, dont l’ancienne église Buenaventura, rénovée, réhabilitée et convertie en Maison de la Culture. Elle abrite désormais une salle d’exposition, une salle de lecture pour personnes à mobilité réduite, une bibliothèque avec près de 6 500 titres, un espace pour enfants et une salle multimédia.

Les circuits touristiques

Afin de valoriser l’ensemble des sites remarquables de la destination, il est prévu de mettre en réseau une multitude de points d’intérêt identifiés au sein de trois  itinéraires touristiques thématiques et des autres circuits définis.

Circuit «Art, Mer et Mémoire»

Introduction

Ce circuit relie les principaux attraits touristiques de la Médina de Casablanca. Il promet un voyage dans l’histoire de la ville sous forme d’itinéraire thématisé.

La Médina représente le lien parfait entre le passé et le présent de Casablanca : un cœur historique qui a vu naître l’une des plus grandes métropoles du continent. Le site est aujourd’hui moteur de la dynamique de développement de la ville de par sa proximité avec les projets d’envergure comme la Marina et le programme Wessal Casa Port. Ouverte sur la façade maritime et donnant accès au centre-ville, la Médina devient le  point de passage obligé pour la découverte culturelle de la ville : le centre névralgique du projet urbain de Casablanca.

L’itinéraire de ce circuit est court (moins de 3 km). Il débute à Bab El Marsa. Sa mise en tourisme commence par le Centre d’Interprétation du Patrimoine de la Médina. Pour une découverte ludique et interactive du patrimoine matériel et immatériel local, sont prévus la réhabilitation de monuments patrimoniaux (synagogue Ettedgui, marabout Sidi Bousmara, Maison de la Résidence…), l’installation d’une signalétique, l’aménagement urbain, paysager et touristique des principales places de la Médina pour en faire de véritables points de convergence, de vie et de repos (pavage, éclairage, mobilier…), la mise en place de points d’information (kiosques, bornes interactives…) dotés de brochures et guides multilingues, avec location d’audio-guides. Le circuit est ponctué de 12 points d’arrêt:

Maison de la Douane

Edifiée probablement en 1836, ses locaux actuels ont été construits après 1912, en lieu et place de la douane chérifienne.

Ancien Consulat d’Espagne

Il s’agit en fait de deux demeures ; la première, avec comme la plupart des Consulats une tour de guet pour le contrôle, datée de 1891, et la seconde, voisine, de 1894.

Ancien Consulat d’Allemagne

C’est la maison Tazi, sur la Place de Belgique, construite autour de 1902. Elle abrita le Consulat d’Allemagne, puis fut transformée en l’école Omar Ibn Abdelaziz.

Ancienne Maison de la Résidence

Autrefois appelée Résidence de France, elle a servi de quartier général aux premiers Résidents généraux, dont Hubert Lyautey. Offerte au syndicat Union Marocaine du Travail par feu Sa Majesté le Roi Mohammed V, elle deviendra le lieu de formation de ses cadres. Des efforts ont été consentis à cette bâtisse, ainsi que la construction d’un complexe d’animation culturelle et artistique.

Rick’s Café

Inspiré de «Casablanca», film hollywoodien de 1942, et créé par une Américaine, ce café-restaurant de style Art déco rend hommage à la fois au film mythique et à l’atmosphère de la ville.

Place Jamaâ Souk

Grande place au pied de Bab Lekbir et de la Tour de l’Horloge, elle relie la Médina à la Place des Nations Unies, entrée de la ville moderne.

Église espagnole de Buenaventura

L’église est restée à l’abandon de longues années jusqu’à ce que démarre la réhabilitation de la Médina. Ce lieu a désormais pour objectifs la promotion de la lecture auprès des jeunes, la sensibilisation des habitants à l’importance de préserver le patrimoine, ainsi que la lutte contre l’exclusion et l’analphabétisme dans les milieux défavorisés, par l’éducation permanente de proximité, l’animation culturelle et les loisirs.

Bab Al Marsa

Elle permet aux piétons d’entrer en Médina et faisait communiquer le port avec sa douane. La porte, en contrebas de la Place Ahmed Bidaoui, est dotée d’un arc plein cintre surmonté d’une petite ouverture et de deux médaillons.

Bab Lekbir

Cette porte monumentale, d’un style très différent de la porte initiale, est récente.

Tour de l’Horloge

Construite en 1911, très appréciée des passants, elle occupe un emplacement de choix dans le paysage urbain. Depuis les terrasses des cafés de la place, on peut admirer tranquillement cette tour au passé extraordinaire.

Mosquée Jamaâ El Kebir, ou Mosquée Ould Lhamra

Aussi nommée mosquée Dar Makhzen, elle fut construite par le Sultan alaouite Sidi Mohammed Ben Abdallah en 1823 dans le quartier El Makhzen qui accueillait des administrations importantes. En Médina, cette mosquée récemment réhabilitée est connue de tous. Avant la construction de la Grande Mosquée Hassan II, elle était la plus sollicitée et la plus populaire.

Synagogue Ettedgui

Bâti en 1929, ce lieu de forte identité architecturale, patrimoniale et historique, a été restauré à l’identique dans le cadre du programme de réhabilitation de la Médina. Ont été également réalisés des aménagements paysagers et la construction du musée El Mellah, mitoyen à la synagogue, où sont exposés des tableaux retraçant l’histoire du judaïsme au Maroc.

Circuit «Découverte de la Cité Art Déco»

Introduction

Le centre-ville concentre un patrimoine architectural riche témoignant d’une période connue pour sa production d’œuvres architecturales d’exception. Les bâtiments de style Art déco en font un musée à ciel ouvert et offrent l’opportunité d’y tracer un circuit thématique pédestre dédié à la découverte des arts décoratifs. Cet itinéraire proposera un voyage captivant dans l’architecture contemporaine et Art déco de Casablanca. Le patrimoine architectural est illustré par des monuments tels ceux évoqués ci-après. Plusieurs actions sont prévues sur ce circuit, notamment la réalisation du théâtre CasArts, la réhabilitation de l’ex-hôtel Lincoln, la revalorisation du Parc de la Ligue Arabe, etc.

Hôtel Excelsior

Edifié en 1912, conçu par l’architecte Edouard Delaporte, l’hôtel Excelsior est, avec le grand magasin Paris-Maroc, l’un des deux premiers grands édifices à s’installer en dehors de la Médina.

Hôtel Lincoln, ou immeuble Bessonneau

Bâti en 1917, l’édifice est dû à l’architecte Hubert Bride. Ce lieu mythique s’apprête à revivre grâce à sa reconstruction à l’identique. Sur près d’un hectare, le programme projeté comprend des commerces, des bureaux, ainsi qu’un hôtel de très grand standing, un restaurant et une piscine, le tout coiffé d’un rooftop.

Grande poste

Le bâtiment a été réalisé en 1918 par l’architecte Adrien Laforgue.

Parc de la Ligue Arabe

Historique et emblématique, ce vaste Parc, a bénéficié des efforts de l’Etat pour sa réhabilitation et sa mise à niveau. Il est désormais doté d’équipements de loisirs pour les familles casablancaises.

Palais de Justice

Achevé en 1923, on le doit à l’architecte Joseph Marrast.

Consulat de France

L’édifice conçu par l’architecte Albert Laprade était l’une des premières bâtisses construites – à partir de 1916 – sur la grande place administrative où s’est implanté le Consulat à la fin des années 1950.

Eglise du Sacré Cœur

Le Sacré Cœur de Casablanca reste l’un des monuments majeurs de la ville. Symbole de diversité religieuse, mais aussi culturelle, à l’image de Dar Baïda, l’église blanche attire toujours les amateurs d’architecture, avec son style original mêlant art gothique et décoratif. Aujourd’hui, l’édifice abrite des manifestations culturelles temporaires. Un Centre culturel permanent y est prévu.

Circuit «Mode et Mode de vie»

Introduction

Le Quartier Habous confère à Casablanca la particularité de posséder aussi un tissu urbain authentique spécifique. Il propose au visiteur de se plonger dans un îlot de calme, un quartier artisanal avec ses échoppes, ses arcades de pierre et ses ruelles pittoresques qu’il s’agit de valoriser par un circuit de découverte d’importants monuments typiques du style hispano-mauresque. La mise en tourisme de cet itinéraire comportera la création d’un Musée de la Mode et du Design, mais aussi la valorisation touristique de certains actifs. Deux points d’intérêt en particulier s’imposent.

Mahkama du Pacha

Conçu par l’architecte Auguste Cadet et édifié à partir de 1941, ce monument à l’allure de forteresse médiévale cache un décor intérieur riche et raffiné qui rappelle les palais andalous d’Espagne.

Mosquée Moulay Youssef

Construite en 1921 par les architectes Auguste Cadet et Edmond Brion, elle permit aux Sultans du XXème siècle de renouer avec la tradition de bâtir une mosquée.

Le tourisme d’affaires

Casablanca est une destination privilégiée pour le MICE ; elle propose une somme d’infrastructures orientées «business». Des projets (comme Casa Finance City) doivent donner une forte impulsion à son attrait, d’où la nécessité de doter la ville d’une offre répondant aux multiples et nouvelles attentes des voyageurs d’affaires. Ainsi, l’avènement d’un Palais des Congrès à Casablanca, très attendu par les professionnels, doit booster l’investissement et la fréquentation hôtelière grâce à l’organisation d’événements tout au long de l’année. D’autres infrastructures élèvent l’attractivité à l’échelle régionale, comme le Parc des Expositions à El Jadida (déjà opérationnel), celui prévu à Zenata, l’Office des Foires et Expositions de Casablanca, etc.
Des hébergements de luxe portés par des enseignes de renommée internationale ont été développés à Casablanca : Four Seasons, Pestana Casablanca, Barcelo, Louvre Hôtels Group Casablanca, etc. L’hôtellerie de standing a réalisé un bond significatif à Casablanca entre 2011 et 2021, avec une hausse de 66% de la capacité de cette catégorie très prisée car elle réalise de forts taux d’occupation. Casablanca comporte aussi une offre de restauration importante, avec de grandes signatures, idéales pour les sorties d’affaires.

tourisme-des-affaires-min-scaled-600x450

Le tourisme d’affaires

tourisme-des-affaires-min-scaled-600x450

Casablanca est une destination privilégiée pour le MICE ; elle propose une somme d’infrastructures orientées «business». Des projets (comme Casa Finance City) doivent donner une forte impulsion à son attrait, d’où la nécessité de doter la ville d’une offre répondant aux multiples et nouvelles attentes des voyageurs d’affaires. Ainsi, l’avènement d’un Palais des Congrès à Casablanca, très attendu par les professionnels, doit booster l’investissement et la fréquentation hôtelière grâce à l’organisation d’événements tout au long de l’année. D’autres infrastructures élèvent l’attractivité à l’échelle régionale, comme le Parc des Expositions à El Jadida (déjà opérationnel), celui prévu à Zenata, l’Office des Foires et Expositions de Casablanca, etc.
Des hébergements de luxe portés par des enseignes de renommée internationale ont été développés à Casablanca : Four Seasons, Pestana Casablanca, Barcelo, Louvre Hôtels Group Casablanca, etc. L’hôtellerie de standing a réalisé un bond significatif à Casablanca entre 2011 et 2021, avec une hausse de 66% de la capacité de cette catégorie très prisée car elle réalise de forts taux d’occupation. Casablanca comporte aussi une offre de restauration importante, avec de grandes signatures, idéales pour les sorties d’affaires.

Le tourisme urbain

Pourvoyeur de flux importants de voyageurs une grande partie de l’année, le tourisme urbain exerce un rôle économique considérable. Il combine une demande touristique culturelle, d’activités de loisirs, à celle d’une découverte de la ville au gré des cheminements. Casablanca est une escapade régulière pour les voyageurs nationaux et étrangers.
De nombreuses améliorations de son offre urbaine y ont été réalisées ou lancées (centres commerciaux, aménagement de la Corniche, projet Wessal Casa Port, Marina, mise en valeur de la Médina, grand théâtre, zoo d’Aïn Sebaa, etc.). L’essor du tourisme urbain nécessite de développer (outre les infrastructures, les services, l’esthétique urbaine, l’accessibilité, la mobilité, etc.) l’offre culturelle et touristique de la ville : le divertissement, l’animation ponctuelle, les événements (comme un festival du shopping), le ludique pour les familles, le shopping, l’aménagement de lieux de vies et de déambulations, etc. L’objectif est de gagner en dynamisme et attractivité.

Le tourisme urbain

Pourvoyeur de flux importants de voyageurs une grande partie de l’année, le tourisme urbain exerce un rôle économique considérable. Il combine une demande touristique culturelle, d’activités de loisirs, à celle d’une découverte de la ville au gré des cheminements. Casablanca est une escapade régulière pour les voyageurs nationaux et étrangers.
De nombreuses améliorations de son offre urbaine y ont été réalisées ou lancées (centres commerciaux, aménagement de la Corniche, projet Wessal Casa Port, Marina, mise en valeur de la Médina, grand théâtre, zoo d’Aïn Sebaa, etc.). L’essor du tourisme urbain nécessite de développer (outre les infrastructures, les services, l’esthétique urbaine, l’accessibilité, la mobilité, etc.) l’offre culturelle et touristique de la ville : le divertissement, l’animation ponctuelle, les événements (comme un festival du shopping), le ludique pour les familles, le shopping, l’aménagement de lieux de vies et de déambulations, etc. L’objectif est de gagner en dynamisme et attractivité.

Le shopping, motif de séjour ou activité touristique

Casablanca offre un panel diversifié et riche en centres de shopping. Morocco Mall, centre commercial inauguré en décembre 2011 (20 ha d’espaces de loisirs, restaurants et enseignes) figure au premier rang de sa catégorie sur le continent.
Anfa Place Shopping Center est le centre commercial de proximité de Casablanca. En front de mer, sur la Corniche, Marina Mall compte plus de 90 enseignes de mode, loisirs, restauration et services. Plus, à l’intérieur de la ville, Tachfine Center est le centre commercial conçu par Marjane Holding dans le respect de l’environnement intégrant des techniques et matériaux modernes à des solutions d’économie d’énergie et de réduction de l’empreinte carbone.
Ces espaces visent à répondre aux amateurs de séjours motivés par le shopping. D’autres touristes ont une motivation principale différente mais profitent de leur présence pour faire du shopping.
Il s’agit donc de placer le shopping au cœur de l’animation touristique et urbaine de Casablanca en créant un festival dédié, ciblant les « touristes magasineurs» des principaux pays émetteurs et proposant une offre qui attise leur intérêt.

shopping-scaled-600x450

Le shopping, motif de séjour ou activité touristique

shopping-scaled-600x450

Casablanca offre un panel diversifié et riche en centres de shopping. Morocco Mall, centre commercial inauguré en décembre 2011 (20 ha d’espaces de loisirs, restaurants et enseignes) figure au premier rang de sa catégorie sur le continent.
Anfa Place Shopping Center est le centre commercial de proximité de Casablanca. En front de mer, sur la Corniche, Marina Mall compte plus de 90 enseignes de mode, loisirs, restauration et services. Plus, à l’intérieur de la ville, Tachfine Center est le centre commercial conçu par Marjane Holding dans le respect de l’environnement intégrant des techniques et matériaux modernes à des solutions d’économie d’énergie et de réduction de l’empreinte carbone.
Ces espaces visent à répondre aux amateurs de séjours motivés par le shopping. D’autres touristes ont une motivation principale différente mais profitent de leur présence pour faire du shopping.
Il s’agit donc de placer le shopping au cœur de l’animation touristique et urbaine de Casablanca en créant un festival dédié, ciblant les « touristes magasineurs» des principaux pays émetteurs et proposant une offre qui attise leur intérêt.

marina-scaled-600x450

Projet Marina Casablanca

Ce projet de la Marina de Casablanca, sur environ 26 ha, figure parmi les grands projets de Métropole  et il est destiné à renforcer son attractivité aussi bien touristique qu’urbaine.

Ainsi, outre l’aménagement d’un port de plaisance, le projet prévoit des unités hôtelières, un centre commercial, un palais des congrès, un aquarium, un parc d’affaires, des unités résidentielles, etc

Projet Marina Casablanca

marina-scaled-600x450

Ce projet de la Marina de Casablanca, sur environ 26 ha, figure parmi les grands projets de Métropole  et il est destiné à renforcer son attractivité aussi bien touristique qu’urbaine.

Ainsi, outre l’aménagement d’un port de plaisance, le projet prévoit des unités hôtelières, un centre commercial, un palais des congrès, un aquarium, un parc d’affaires, des unités résidentielles, etc

Projet Wessal Casa Port

En complémentarité et prolongement de la Marina, pour restructurer et valoriser la zone portuaire dans un développement harmonieux de ses activités comme de son environnement urbain, le projet Wessal Casa Port a été pensé comme un nouveau centre urbain et touristique, qui va profondément renouveler le port, mais aussi mettre en valeur la Médina ainsi que le littoral proche.
Ceci doit à terme affirmer le positionnement de Casablanca en tant que destination du tourisme culturel, d’affaires et de croisières.

Projet Wessal Casa Port

En complémentarité et prolongement de la Marina, pour restructurer et valoriser la zone portuaire dans un développement harmonieux de ses activités comme de son environnement urbain, le projet Wessal Casa Port a été pensé comme un nouveau centre urbain et touristique, qui va profondément renouveler le port, mais aussi mettre en valeur la Médina ainsi que le littoral proche.
Ceci doit à terme affirmer le positionnement de Casablanca en tant que destination du tourisme culturel, d’affaires et de croisières.

tourisme-balneaire-min-scaled-600x450

Le tourisme balnéaire

Le littoral de Casablanca est doté de plusieurs plages de qualité, enrichies au fil des années d’une offre touristique croissante, notamment au niveau de Dar Bouazza. L’aménagement de la promenade maritime de la Grande Mosquée Hassan II, conçue comme plateforme d’échange et lieu de rencontre pour tous les Casablancais, contribue à la cohésion sociale, à l’épanouissement des citoyens et à la valorisation de l’attractivité touristique. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise à niveau du littoral, qui sera réaménagé en parc urbain, ouvert au public.

Le tourisme balnéaire

tourisme-balneaire-min-scaled-600x450

Le littoral de Casablanca est doté de plusieurs plages de qualité, enrichies au fil des années d’une offre touristique croissante, notamment au niveau de Dar Bouazza. L’aménagement de la promenade maritime de la Grande Mosquée Hassan II, conçue comme plateforme d’échange et lieu de rencontre pour tous les Casablancais, contribue à la cohésion sociale, à l’épanouissement des citoyens et à la valorisation de l’attractivité touristique. Ce projet s’inscrit dans le cadre de la mise à niveau du littoral, qui sera réaménagé en parc urbain, ouvert au public.

Le tourisme médical et wellness

Casablanca recèle une forte concentration de centres hospitaliers et de soins, avec un nombre important de professionnels, toutes spécialités confondues. La ville accueille l’évènement des professionnels du tourisme, du bien-être et du tourisme médical : Africa Medical Tourism Expo.

Le tourisme médical et wellness

Casablanca recèle une forte concentration de centres hospitaliers et de soins, avec un nombre important de professionnels, toutes spécialités confondues. La ville accueille l’évènement des professionnels du tourisme, du bien-être et du tourisme médical : Africa Medical Tourism Expo.

Le tourisme de croisières

Casablanca peut devenir un passage obligé des croisiéristes. Pour augmenter la capacité d’accueil et le nombre de paquebots qui accostent au port, le nouveau terminal de croisières doit fournir des infrastructures de qualité aux navires en escale à Casablanca. Il s’accompagner d’un renforcement de la promotion (pour l’inscription de la destination dans les circuits de croisières) et d’une amélioration des services connexes (accueil, circulation, transport…). L’objectif est de promouvoir Casablanca comme destination-phare du tourisme de croisières et de créer un produit adapté aux croisiéristes.

Le tourisme de croisières

Casablanca peut devenir un passage obligé des croisiéristes. Pour augmenter la capacité d’accueil et le nombre de paquebots qui accostent au port, le nouveau terminal de croisières doit fournir des infrastructures de qualité aux navires en escale à Casablanca. Il s’accompagner d’un renforcement de la promotion (pour l’inscription de la destination dans les circuits de croisières) et d’une amélioration des services connexes (accueil, circulation, transport…). L’objectif est de promouvoir Casablanca comme destination-phare du tourisme de croisières et de créer un produit adapté aux croisiéristes.

Casablanca, à la rencontre des mondes

Casablanca a développé une marque territoriale, «We Casablanca», qui révèle l’identité de la ville, connue au Maroc comme Al Dar Beïda – la maison blanche – c’est-à-dire l’idée même de la rencontre, de l’état d’esprit ouvert prêt à capter le meilleur chez les autres, de communiquer et communier avec eux. Une ville à l’identité propre, aux multiples facettes, forgée au fil de son histoire par des Marocains venus de tout le pays et par différentes communautés étrangères.

Casablanca, à la rencontre des mondes

Casablanca a développé une marque territoriale, «We Casablanca», qui révèle l’identité de la ville, connue au Maroc comme Al Dar Beïda – la maison blanche – c’est-à-dire l’idée même de la rencontre, de l’état d’esprit ouvert prêt à capter le meilleur chez les autres, de communiquer et communier avec eux. Une ville à l’identité propre, aux multiples facettes, forgée au fil de son histoire par des Marocains venus de tout le pays et par différentes communautés étrangères.