Desserte aérienne

Le développement hôtelier va de pair avec celui des dessertes aériennes. Désormais, l’aéroport de Dakhla voit arriver plus d’une vingtaine de vols par semaine, chiffre en constante augmentation. Le terminal de l’aéroport de Dakhla accueille des vols internationaux vers Paris et l’île espagnole Grande Canarie : avec une capacité de 300 000 passagers par an, il a été mis en service en 2010. Son trafic est en forte hausse. Ceci démontre l’essor considérable de Dakhla, réputée pour ses atouts touristiques et sa place de choix comme destination prisée par les amateurs de sports nautiques, de détente et de désert.

Soon

Desserte routière

La réalisation de la voie expresse Tiznit-Dakhla s’inscrit dans le cadre des projets intégrés de développement des Provinces du Sud prévus par le nouveau modèle de développement lancé par Sa Majesté le Roi à Laâyoune à l’occasion du 40ème anniversaire de la Marche Verte.
Ce projet «titanesque» (sur 1 055 km) mobilise un investissement d’environ 10 MMDh. Tous les travaux seront réceptionnés fin 2021.

Soon

Futur Port de plaisance de Dakhla

La reconversion de l’actuel port-îlot de Dakhla intervient à quelques mois du lancement des travaux du Port Atlantique, un méga-port à 40 km au Nord de la ville, dédié au commerce, à la pêche et à l’industrie. Il constitue le nouveau pôle logistique régional et contribue à son développement économique et au renforcement de la connectivité avec l’Afrique subsaharienne. Ce méga-projet de 10 MMDh sera opérationnel avant 2030.
Le port actuel peut évoluer vers un port de plaisance, de tourisme et de sports nautiques, à passagers (lignes avec les îles Canaries) et éventuellement de croisière grâce à son atout majeur (la lien mer-désert), avec un aménagement pertinent de son interface avec la ville. La requalification porte aussi sur le domaine public qui l’entoure ; il inclut une zone d’activité portuaire de 270 ha qui peut être affectée à des activités touristiques, d’animation et de loisirs.

Soon