La station de Saïdia, dite «la perle bleue»

La station, son offre, son potentiel

La Province de Berkane regorge de potentialités naturelles riches et diversifiées. La belle plage de Saïdia (14 km, entre l’oued Kiss et le fleuve Moulouya) est la plus longue du Maroc mais aussi, grâce à son sable blanc très fin et son eau claire, l’une des plus belles du pays. La Province a accueilli un projet de développement touristique de grande envergure: la première et l’une des grandes stations du Plan Azur – celle de Saïdia – qui a donné un élan touristique en plaçant la Région sur l’échiquier du tourisme balnéaire international.
Elle est devenue l’emblème du tourisme régional. Lancée en 2003 et développée sur 713 hectares grâce à un investissement de 12 MMDh, cette station créera à terme une capacité litière de 29 610 lits, dont 16 905 touristiques et 12 705 résidentiels. Elle dispose d’une marina avec 1 350 anneaux et d’une corniche de 6 km avec 3 golfs, 7 équipements privés (Médina, Centre thermal, Palais des Congrès, Aquapark, foire, clinique) , 10 équipements publics et 3 parcs et 12 espaces verts.
Grâce aux efforts conjugués de l’Etat et des investisseurs, la station compte actuellement plusieurs magnifiques hôtels gérés par des enseignes internationales (Melia, Be Live, Iberostar, Oasis Atlantico) avec plus de 6 000 lits touristiques opérationnels.
Sa Marina est l’une des plus vastes de la Méditerranée, y compris pour l’accueil des plus grands yachts. Elle abrite des manifestations nautiques ainsi que des régates.
Son Club nautique propose aux touristes de nombreuses pratiques : sports nautiques, pêche, plongée sous-marine… Dans la Marina, les amateurs de sorties nocturnes trouvent des restaurants, pubs, bars, cafés, cabarets et boîtes de nuit de divers styles.
Pour le shopping, les magasins de la Médina de la station accueillent des franchises internationales et des boutiques d’artisanat marocain et de souvenirs.
A Saïdia, amateurs et professionnels de golf sont agréablement surpris par la qualité des deux parcours (18 trous chacun) : le Golf des lacs, le Golf Teelal.
L’Aquapark, inauguré en 2018, est un produit d’appel de la station, surtout pour les familles avec enfants. Edifié selon les standards internationaux sur 7ha, Alpamare Saïdia est conçu autour des aventures de haute mer. Son offre est adaptée aux petits et aux grands : 11 attractions, dont une vaste piscine à vagues et 13 toboggans, une aqua-house pour les tout-petits et une rivière, ainsi que de nombreux espaces de restauration. La station dispose aussi d’une longue corniche avec piste cyclable.

La station, son offre, son potentiel

La Province de Berkane regorge de potentialités naturelles riches et diversifiées. La belle plage de Saïdia (14 km, entre l’oued Kiss et le fleuve Moulouya) est la plus longue du Maroc mais aussi, grâce à son sable blanc très fin et son eau claire, l’une des plus belles du pays. La Province a accueilli un projet de développement touristique de grande envergure: la première et l’une des grandes stations du Plan Azur – celle de Saïdia – qui a donné un élan touristique en plaçant la Région sur l’échiquier du tourisme balnéaire international.
Elle est devenue l’emblème du tourisme régional. Lancée en 2003 et développée sur 713 hectares grâce à un investissement de 12 MMDh, cette station créera à terme une capacité litière de 29 610 lits, dont 16 905 touristiques et 12 705 résidentiels. Elle dispose d’une marina avec 1 350 anneaux et d’une corniche de 6 km avec 3 golfs, 7 équipements privés (Médina, Centre thermal, Palais des Congrès, Aquapark, foire, clinique) , 10 équipements publics et 3 parcs et 12 espaces verts.
Grâce aux efforts conjugués de l’Etat et des investisseurs, la station compte actuellement plusieurs magnifiques hôtels gérés par des enseignes internationales (Melia, Be Live, Iberostar, Oasis Atlantico) avec plus de 6 000 lits touristiques opérationnels.
Sa Marina est l’une des plus vastes de la Méditerranée, y compris pour l’accueil des plus grands yachts. Elle abrite des manifestations nautiques ainsi que des régates.
Son Club nautique propose aux touristes de nombreuses pratiques : sports nautiques, pêche, plongée sous-marine… Dans la Marina, les amateurs de sorties nocturnes trouvent des restaurants, pubs, bars, cafés, cabarets et boîtes de nuit de divers styles.
Pour le shopping, les magasins de la Médina de la station accueillent des franchises internationales et des boutiques d’artisanat marocain et de souvenirs.
A Saïdia, amateurs et professionnels de golf sont agréablement surpris par la qualité des deux parcours (18 trous chacun) : le Golf des lacs, le Golf Teelal.
L’Aquapark, inauguré en 2018, est un produit d’appel de la station, surtout pour les familles avec enfants. Edifié selon les standards internationaux sur 7ha, Alpamare Saïdia est conçu autour des aventures de haute mer. Son offre est adaptée aux petits et aux grands : 11 attractions, dont une vaste piscine à vagues et 13 toboggans, une aqua-house pour les tout-petits et une rivière, ainsi que de nombreux espaces de restauration. La station dispose aussi d’une longue corniche avec piste cyclable.

Perspectives de consolidation et de relance

L’avenir du développement économique et social de l’Oriental est lié au secteur touristique, notamment à cette station qui assure à elle seule plus de la moitié des nuitées de la Région en quelques mois d’activité. Pour renforcer cette dynamique, un plan de développement qui s’appuie sur plusieurs axes a été élaboré.

Perspectives de consolidation et de relance

L’avenir du développement économique et social de l’Oriental est lié au secteur touristique, notamment à cette station qui assure à elle seule plus de la moitié des nuitées de la Région en quelques mois d’activité. Pour renforcer cette dynamique, un plan de développement qui s’appuie sur plusieurs axes a été élaboré.

Améliorer les performances

Si la station présente une offre considérable en termes de capacité, avec ses diverses composantes d’animation, elle nécessite un accompagnement spécifique pour rentabiliser au mieux l’investissement et ouvrir les perspectives de développement des nouvelles composantes. Avant 2011, la démarche répondait à une logique d’aménagement. Après son repositionnement en 2012, la stratégie mise en œuvre visait le développement et l’atteinte de la masse critique. Aujourd’hui, la station requiert une double approche de rentabilisation de l’existant, et de poursuite de l’investissement.
Malgré les réalisations, la station souffre de la saisonnalité qui impacte son image et surtout sa rentabilité. L’objectif est désormais d’agir sur les volets segments et produits, pour rentabiliser les acquis et améliorer les performances opérationnelles.

Améliorer les performances

Si la station présente une offre considérable en termes de capacité, avec ses diverses composantes d’animation, elle nécessite un accompagnement spécifique pour rentabiliser au mieux l’investissement et ouvrir les perspectives de développement des nouvelles composantes. Avant 2011, la démarche répondait à une logique d’aménagement. Après son repositionnement en 2012, la stratégie mise en œuvre visait le développement et l’atteinte de la masse critique. Aujourd’hui, la station requiert une double approche de rentabilisation de l’existant, et de poursuite de l’investissement.
Malgré les réalisations, la station souffre de la saisonnalité qui impacte son image et surtout sa rentabilité. L’objectif est désormais d’agir sur les volets segments et produits, pour rentabiliser les acquis et améliorer les performances opérationnelles.

Consolider la gestion de Saïdia, comme station et destination

La stratégie de gestion de la station s’appuie sur ses partenaires, notamment les tour-opérateurs pour l’organisation des services de base. En accord avec le Programme de Développement Régional de l’Oriental, il est proposé d’instaurer une entité de gestion dédiée sous forme d’une Société de Développement Régionale touristique, pilotée par la Région, incluant les acteurs touristiques faisant vivre la station, afin de fédérer les efforts pour renforcer les performances opérationnelles, financières, etc.
Cette Société aurait pour missions principales la gestion opérationnelle de la station et la gestion globale de la destination (promotion, commercialisation, développement de nouveaux actifs au niveau régional, etc.). Pour s’assurer de son efficacité, cette station balnéaire – pour les stations du Plan Azur en général – disposerait d’un statut identique à celui de l’Agence du Bouregreg et de l’Agence de Marchica.

Améliorer la performance en basse saison

Pour accroitre les performances des structures existantes et gagner des points sur le taux d’occupation moyen de la station, sur notamment les trois segments prioritaires : les golfeurs, les seniors et le tourisme interne, de nombreuses actions sont prévues. Le reste devrait venir des effets induits sur les autres segments (MICE, nautisme, nature et culture, autres sports, etc.). Cette croissance se traduira par une augmentation des arrivées et des nuitées additionnelles.

Segment «Golfeurs»

Pour mieux valoriser les deux golfs en basse saison, il est proposé que la Société de Développement contracte avec un gestionnaire golfique de renommée internationale et qu’un «Golf Bureau» soit mis en place en partenariat avec l’ONMT et la Fédération Royale Marocaine de Golf.
L’objectif est de générer un tissu d’évènements spécifiques pour drainer quelques milliers de golfeurs et de développer une Académie de Golf.

GOLF (12)

Segment «Golfeurs»

GOLF (12)

Pour mieux valoriser les deux golfs en basse saison, il est proposé que la Société de Développement contracte avec un gestionnaire golfique de renommée internationale et qu’un «Golf Bureau» soit mis en place en partenariat avec l’ONMT et la Fédération Royale Marocaine de Golf.
L’objectif est de générer un tissu d’évènements spécifiques pour drainer quelques milliers de golfeurs et de développer une Académie de Golf.

Segment «Sportifs»

Il s’agit de conforter ce segment en allant vers un produit unique couplant sport et tourisme par la création d’un ‘’Pôle Sports et Tourisme’’ qui est une structure pilote au niveau national, proposant des séjours thématisés (camps sportifs, séjours de sport et remise en forme, séjours d’entrainement intensif, etc.). Pour ce faire, ce pôle serait intégré dans le périmètre du cœur de vie de la station. Ce segment s’appuierait sur un partenariat avec le privé et les Fédérations sportives nationales.

Segment «Sportifs»

Il s’agit de conforter ce segment en allant vers un produit unique couplant sport et tourisme par la création d’un ‘’Pôle Sports et Tourisme’’ qui est une structure pilote au niveau national, proposant des séjours thématisés (camps sportifs, séjours de sport et remise en forme, séjours d’entrainement intensif, etc.). Pour ce faire, ce pôle serait intégré dans le périmètre du cœur de vie de la station. Ce segment s’appuierait sur un partenariat avec le privé et les Fédérations sportives nationales.

Segment «Seniors»

Ce segment est peu exigeant en activités d’animation, mais les seniors ont besoin d’être sécurisés sur les plans sanitaire et sécuritaire. Pour drainer ce segment, un plan dédié permettant de renforcer l’accueil de cette cible est à mettre en œuvre (renforcement des spécialités médicales au sein des unités hospitalières proches, présence permanente d’un médecin spécialiste et d’une ambulance, etc.). En termes de valorisation à long terme, il est impératif de prévoir, au sein de la station, le développement d’une clinique multidisciplinaire tout en étendant la clientèle-cible au tourisme médical en général. L’objectif est de drainer quelques milliers de seniors supplémentaires hors saison.

Segment «Seniors»

Ce segment est peu exigeant en activités d’animation, mais les seniors ont besoin d’être sécurisés sur les plans sanitaire et sécuritaire. Pour drainer ce segment, un plan dédié permettant de renforcer l’accueil de cette cible est à mettre en œuvre (renforcement des spécialités médicales au sein des unités hospitalières proches, présence permanente d’un médecin spécialiste et d’une ambulance, etc.). En termes de valorisation à long terme, il est impératif de prévoir, au sein de la station, le développement d’une clinique multidisciplinaire tout en étendant la clientèle-cible au tourisme médical en général. L’objectif est de drainer quelques milliers de seniors supplémentaires hors saison.

Segment «Plaisanciers»

La Marina de Saïdia dispose d’un potentiel d’accueil de 804 anneaux (1 350 à terme) dans un contexte où le pourtour méditerranéen accuse un manque de plus de 50 000 places, essentiellement pour l’hivernage. Pour améliorer l’accueil des plaisanciers en regroupant les fonctions accueil/information/formalités en un guichet unique, en allégeant les procédures douanières, un  Club House premium dédié aux plaisanciers est prévu. Il sera renforcé par l’amélioration de la qualité des prestations proposées de la Marina : disponibilité des services de base et des services de confort (conciergerie, entretien, etc.).

Segment «Plaisanciers»

La Marina de Saïdia dispose d’un potentiel d’accueil de 804 anneaux (1 350 à terme) dans un contexte où le pourtour méditerranéen accuse un manque de plus de 50 000 places, essentiellement pour l’hivernage. Pour améliorer l’accueil des plaisanciers en regroupant les fonctions accueil/information/formalités en un guichet unique, en allégeant les procédures douanières, un  Club House premium dédié aux plaisanciers est prévu. Il sera renforcé par l’amélioration de la qualité des prestations proposées de la Marina : disponibilité des services de base et des services de confort (conciergerie, entretien, etc.).

Segment «Tourisme interne»

Ce segment est décisif pour améliorer la performance, notamment hors saison estivale, car ce marché est disponible et accessible toute l’année. Pour drainer un flux plus important sur ce segment, des actions spécifiques sont entreprises avec une stratégie de commercialisation adaptée au marché national (offre de packages séduisants, surtout hors saison, tarifs préférentiels négociés pour assurer la connexion terrestre et ferroviaire de la station, etc.) ;
Par aillieurs, des activités d’animation adaptées pour le touriste interne seront mises en place et une connexion aérienne renforcée est à prévoir (vols à prix préférentiels subventionnés, à l’instar de Al Hoceima, et mise en place de nouvelles lignes avec Marrakech, Tanger, etc.).
Le potentiel de développement de ce segment est de l’ordre de dizaines de milliers d’arrivées et nuitées supplémentaires.

Segment «Tourisme interne»

Ce segment est décisif pour améliorer la performance, notamment hors saison estivale, car ce marché est disponible et accessible toute l’année. Pour drainer un flux plus important sur ce segment, des actions spécifiques sont entreprises avec une stratégie de commercialisation adaptée au marché national (offre de packages séduisants, surtout hors saison, tarifs préférentiels négociés pour assurer la connexion terrestre et ferroviaire de la station, etc.) ;
Par aillieurs, des activités d’animation adaptées pour le touriste interne seront mises en place et une connexion aérienne renforcée est à prévoir (vols à prix préférentiels subventionnés, à l’instar de Al Hoceima, et mise en place de nouvelles lignes avec Marrakech, Tanger, etc.).
Le potentiel de développement de ce segment est de l’ordre de dizaines de milliers d’arrivées et nuitées supplémentaires.

Les actions transverses de support

Le développement des segments ciblés s’appuie sur des actions transverses menées par la Société de Développement Régional : packages attractifs sur mesure, commercialisation ciblée basée sur une forte image de marque, promotion multicanale, efforts et subventions sur l’aérien, hausse de la qualité des services par la formation continue du personnel de la station, etc.

Les actions transverses de support

Le développement des segments ciblés s’appuie sur des actions transverses menées par la Société de Développement Régional : packages attractifs sur mesure, commercialisation ciblée basée sur une forte image de marque, promotion multicanale, efforts et subventions sur l’aérien, hausse de la qualité des services par la formation continue du personnel de la station, etc.

Améliorer la performance de la station en haute saison

En complément des actions de lutte contre la saisonnalité, des mesures devraient dynamiser les performances pendant la saison estivale par l’instauration de «pop-up stores», notamment sur la Marina, en visant les marques reconnues au Maroc et les artistes/designers/créateurs marocains en vogue. Elle prévoit la mise en place d’animations nouvelles immatérielles (animations scéniques, festivals de musique, délocalisation d’une scène du Festival International du Raï d’Oujda, etc.) ainsi que des évènements sportifs (tournois de golf, régates de voiliers, etc.).

Poursuite de l’investissement pour renforcer la capacité litière et l’animation

La nécessaire amélioration des performances touristiques opérationnelles doit accompagner la poursuite de la valorisation de la station de Saïdia.

Développement du cœur de vie, une action capitale

Il est proposé de reconfigurer le cœur de vie de la station pour permettre sa redynamisation. Il deviendrait le point névralgique fédérateur d’une force et d’une dynamique active tout au long de l’année, avec une circulation douce de manière à créer un espace public cohérent, continu, et de sociabilité urbaine, afin de pousser les flux de promeneurs vers le cœur de la station.
L’Etat, fortement présent, s’investit à travers la Société de Développement de Saïdia en renforçant l’attractivité par des investissements dans un Centre de conventions pour diversifier le segment de clientèle MICE; un «pôle santé», avec une clinique dédié au «tourisme médical avec spécialité» et un «pôle éducatif», avec une Université (campus et résidences universitaires) au rayonnement international, à l’instar d’Ifrane, pour animer la station hors saison. Un «pôle sportif» sera également développé pour renforcer les activités existantes et diversifier le segment du tourisme sportif, conçu comme un projet pilote au niveau national (environ 2 ha) ; et une esplanade (Agora) permettra d’attirer vers le centre de vie.

Développement des unités hôtelières et de l’animation

Grâce à ces différents aménagements, l’investissement privé pourra s’orienter vers une nouvelle offre de capacités touristiques et d’animation afin d’augmenter la visibilité de la station par le renforcement de la masse critique ; de réduire les vides et discontinuités entre parcelles, notamment en front de mer ; et de lancer le parc de loisirs à moyen terme, permettant de mettre sur le marché un produit d’appel pour la station, contribuant à renforcer sa performance globale.

Développement des unités hôtelières et de l’animation

Grâce à ces différents aménagements, l’investissement privé pourra s’orienter vers une nouvelle offre de capacités touristiques et d’animation afin d’augmenter la visibilité de la station par le renforcement de la masse critique ; de réduire les vides et discontinuités entre parcelles, notamment en front de mer ; et de lancer le parc de loisirs à moyen terme, permettant de mettre sur le marché un produit d’appel pour la station, contribuant à renforcer sa performance globale.

La station Marchica

La lagune de Marchica se présente comme une immense piscine naturelle au bord de la Méditerranée, profonde d’à peine 7 m par endroits etétendue sur 115 km2. Aucun paysage n’est comparable sur le littoral méditerranéen du Grand Maghreb et c’est pourquoi elle est l’objet d’un grand projet économique et touristique, profitant des 25 km de plages alentour.
Sa Majesté le Roi a initié, en 2007, le projet gigantesque d’aménagement de la Lagune de Marchica, sur près de 2 000 ha, sur la base de la richesse de ses ressources et de sa position géographique. Le projet, sur la Province de Nador, a pour but de valoriser les richesses naturelles par la réalisation de sept Cités thématiques autour de la lagune.
Ce projet hautement stratégique implique les différentes composantes de l’Etat et offre des perspectives de positionnement multiples. Le projet se veut durable et s’inscrit parfaitement dans son territoire. En ce sens, le positionnement touristique de ce que l’on peut appeler «la station balnéaire de Marchica» se démarque par son aspect environnemental et de développement durable.
Le programme privilégie la préservation de ce trésor naturel et touristique qu’est la lagune de Marchica, avec un investissement considérable injecté pour pallier les problèmes environnementaux liés au traitement des déchets solides et liquides et à la dépollution de la lagune.
Chacune des sept Cités prévues comporte un positionnement différenciateur. La réalisation, progressive contribue à accroitre les capacités d’hébergement et les composantes d’animation.
Des composantes touristiques de haut standing sont déjà réalisées, notamment un hôtel de luxe (Marchica Lagoon Resort de 190 lits, ouvert en juillet 2019) ; un golf et une académie de golf et un port de plaisance.
Le projet a également métamorphosé le paysage urbain de Nador et de ses environs, notamment par l’aménagement de la corniche et du parc ornithologique de la lagune, la mise à niveau urbaine de différents quartiers, ainsi que les travaux d’assainissement et de dépollution de la lagune.

La lagune de Marchica se présente comme une immense piscine naturelle au bord de la Méditerranée, profonde d’à peine 7 m par endroits etétendue sur 115 km2. Aucun paysage n’est comparable sur le littoral méditerranéen du Grand Maghreb et c’est pourquoi elle est l’objet d’un grand projet économique et touristique, profitant des 25 km de plages alentour.
Sa Majesté le Roi a initié, en 2007, le projet gigantesque d’aménagement de la Lagune de Marchica, sur près de 2 000 ha, sur la base de la richesse de ses ressources et de sa position géographique. Le projet, sur la Province de Nador, a pour but de valoriser les richesses naturelles par la réalisation de sept Cités thématiques autour de la lagune.
Ce projet hautement stratégique implique les différentes composantes de l’Etat et offre des perspectives de positionnement multiples. Le projet se veut durable et s’inscrit parfaitement dans son territoire. En ce sens, le positionnement touristique de ce que l’on peut appeler «la station balnéaire de Marchica» se démarque par son aspect environnemental et de développement durable.
Le programme privilégie la préservation de ce trésor naturel et touristique qu’est la lagune de Marchica, avec un investissement considérable injecté pour pallier les problèmes environnementaux liés au traitement des déchets solides et liquides et à la dépollution de la lagune.
Chacune des sept Cités prévues comporte un positionnement différenciateur. La réalisation, progressive contribue à accroitre les capacités d’hébergement et les composantes d’animation.
Des composantes touristiques de haut standing sont déjà réalisées, notamment un hôtel de luxe (Marchica Lagoon Resort de 190 lits, ouvert en juillet 2019) ; un golf et une académie de golf et un port de plaisance.
Le projet a également métamorphosé le paysage urbain de Nador et de ses environs, notamment par l’aménagement de la corniche et du parc ornithologique de la lagune, la mise à niveau urbaine de différents quartiers, ainsi que les travaux d’assainissement et de dépollution de la lagune.