approche-de-developpement-min-1-scaled-600x450

Se focalisant sur la dimension culturelle, cœur du positionnement de la destination, les actions de valorisation entreprises ont contribué à structurer le produit culturel (Médinas, sites historiques), à le mettre en valeur sur le plan touristique et à mobiliser les investissements publics.
La structuration des grands projets de la destination s’est ainsi faite en plusieurs étapes.
C’est le cas des deux premières séquences du projet d’aménagement de la vallée du Bouregreg et la valorisation de la corniche de Rabat.
Durant la période 2015-2020, les actions visaient à renforcer l’attractivité pour les investissements privés, notamment les grandes enseignes hôtelières et les fonds souverains.
La feuille de route du développement du produit touristique visait la conceptualisation de la vision et le programme de développement et de valorisation de la façade atlantique de la destination. Elle a permis de se consacrer à enrichissement et au développement de l’offre culturelle, en particulier les nouveaux grands établissements programmés sur les berges du Bouregreg.
Dans une deuxième étape, les actions se sont orientées vers la valorisation des Médinas de Rabat et Salé, puis celle du centre balnéaire émergent Moulay Bouselham.
L’investissement public a dès la première partie de la décennie passée contribuait à asseoir les bases de projets touristiques et à préparer les fondements pour l’investissement privé. Dans la période 2011-2014, l’investissement public s’est orienté vers le volet culturel de la destination. C’est notamment le cas pour le grand projet d’aménagement de la vallée du Bouregreg, les Musées, les deux gares ferroviaires, les réhabilitations des deux Médinas, l’aménagement de la Corniche…  à partir de 2015, la SMIT a réorienté son action vers l’attraction des investissements privés axés sur l’hébergement et l’animation urbaine. Elle a contribué à la conclusion d’une douzaine de conventions d’investissement avec de grandes chaînes hôtelières, des promoteurs privés et des fonds souverains

Les Infrastructures de la destination

Deux gares – Rabat-Ville et Rabat-Agdal – desservent la capitale, avec une ligne TGV vers le Nord et à terme une autre vers Marrakech. Ces gares de nouvelle génération traiteront des flux croissants de voyageurs avec des services et un fonctionnement de haute qualité. Ces icones modernes du paysage urbain, lieux de vie intelligents et multiservices, ont créé une nouvelle dynamique autour d’elles.

Rabat dispose d’un aéroport international doté d’un nouveau terminal, donnant un accès rapide à de nombreuses capitales et villes d’Europe et du Moyen-Orient, à une heure du hub aérien de Casablanca.
Rabat est au cœur du réseau routier et autoroutier national, avec une desserte optimale (un réseau urbain dense – trémies, tunnels – et de nombreux parkings souterrains pour une bonne accessibilité).
La desserte interne exploite les réseaux performants du tramway et des bus