approche-de-developpement-min (2)

Traditionnellement plébiscitée pour son cachet culturel authentique et son ambiance typique, le développement touristique de la destination Marrakech a changé. Avec son offre d’animation nocturne très dense, elle est devenue une ville branchée, un temple de la fête. Son offre d’hébergement, très diversifiée et de qualité reconnue, séduit toujours plus une clientèle plutôt jeune (internationale surtout, mais aussi nationale) venue consommer le mode de vie – notamment nocturne – de la ville ocre, ainsi qu’une clientèle familiale (surtout nationale) en quête d’un séjour animé.
Marrakech a atteint aussi une taille critique en termes d’hébergement (plus de 85 000 lits classés) avec un cachet mondialement reconnu.
Pour accompagner son développement et encore plus renforcer son attractivité, l’investissement s’oriente vers une offre de loisirs aux standards internationaux et de renommée mondiale.
Bien que l’offre «shopping» existe déjà à Marrakech, développer des zones commerciales est nécessaire pour l’essor touristique de la ville et pour répondre aux besoins des résidents et des touristes. Une nouvelle expérience «shopping» à forte valeur est à créer pour accompagner le renouvellement de la destination.
Pour consolider son positionnement MICE, la destination devra disposer d’une grande infrastructure apte à drainer les événements d’envergure pour stimuler l’activité touristique tous les jours de la semaine.
Pour répondre aux attentes de cette clientèle, les défis de la destination résident donc aujourd’hui principalement dans le renouvellement de son offre-produit centrale (culture, loisirs, shopping et MICE) et dans la diversification de l’offre, par le renforcement de ses positionnements secondaires (médical, nature…).
La surconsommation de son offre produit « culture & city break» menace la destination qui a expressément besoin de diversifier l’offre dédiée à sa clientèle traditionnelle et d’attirer de nouvelles clientèles de manière plus ciblée. L’objectif est double : accroître les nuitées et allonger la durée moyenne de séjour, en développant des produits touristiques à forte contribution.
Cette orientation constitue autant d’opportunités d’investissement pour les acteurs du secteur et ce à tous les niveaux de l’écosystème.
L’Etat à travers son bras opérationnel, la SMIT, a conçu la feuille de route du développement du produit touristique, en préparant l’enrichissement des autres offres. Pour renforcer son offre culturelle, l’Etat s’est en effet, centré sur le programme de réhabilitation et valorisation de l’ancienne Médina, ainsi que sa mise en valeur touristique. L’offre a été complétée par le MICE avec la programmation d’un palais de congrès et un parc d’expositions ; puis le volet loisirs avec la conceptualisation du Resort de loisirs de Benguerir.
Enfin pour consolider l’offre à travers sa diversification, le produit « Nature» s’est ajouté à la vision avec le programme de la station sportive et de loisirs de l’Oukaïmeden.
Grâce à cette approche agrégée, de nouvelles enseignes hôtelières prestigieuses pouvaient venir contribuer à rehausser le niveau de l’offre et positionner la destination parmi les métropoles internationales.