Les orientations Royales donnent une impulsion à l’implémentation d’une conception évolutive du produit touristique balnéaire. Ainsi, la Région Laayoune est appelée à mettre en place les fondements de la conception du produit touristique balnéaire régional et de son évolution sur le moyen terme. La région deviendrait une destination de tourisme balnéaire urbain associant loisirs, MICE, et activités de niche (thermalisme, etc.) à l’horizon 2030, avec une capacité de 10 000 lits. L’ambition est d’augmenter le nombre de visiteurs nationaux et internationaux ainsi que le nombre de nuitées.
La destination propose également une offre de tourisme balnéaire culturel pour sa croissance et pour renforcer et mettre en valeur les spécificités sahraouies locales. Pour cela, des circuits touristiques à contenu culturel sahraoui sont établis, ainsi que d’autres offres complémentaires, de nature ou de niche, comme l’événementiel, etc.
Le tourisme balnéaire urbain est développé en trois pôles :
• Laâyoune-Foum El Oued-Akfoul ;
• Tarfaya-Amigriou-Khnifiss ;
• Boujdour-Aouziwalt-Abratel.
Ainsi, l’élaboration de la nouvelle vision consolidée du développement du produit balnéaire, engage l’Etat à travers la SMIT qui s’est vue attribuer la mission de définir la feuille de route.
Dans une première étape, le produit «Nature» régional a été conceptualisé et élaboré à travers la valorisation touristique de la station thermale Abaynou et de son environnement.
L’injection des financements publics a permis de consolider les produits «Nature» et «Désert» dans cette région. Il n’en reste pas moins que la dynamisation touristique autour du produit balnéaire exige de fortes mobilisations des fonds publics.
Cette destination se caractérise par une grande diversité de paysages, avec notamment de longues étendues marines, de nombreuses oasis, d’immenses plateaux désertiques, des dunes de sable et des sabkhats (lacs salés).
La Région compte aussi de riches ressources culturelles à valoriser, notamment la stèle commémorative dédiée à Saint-Exupéry, la forteresse Casa del Mar, la cathédrale espagnole, la grande mosquée et la Zaouïa Maa Al Ainine, le village de Sidi Akhfennir… Les sites naturels, la proximité de marchés émetteurs à fort potentiel, la multiplication des dessertes aériennes avec l’aéroport international Hassan Ier de Laâyoune, l’authenticité de la population et sa culture sont autant d’atouts à exploiter pour les investisseurs du secteur touristique.
Le tourisme balnéaire est en plein développement, mais d’autres niches restent à exploiter, notamment le tourisme de découverte à vocation sportive (désert, grandes étendues, sabkhats, oasis, pratiques sociales originales…), le tourisme écologique (sabkhats littoraux, zones humides et lagunes, dunes de sables, lagune de Khnifess…) et plus largement le tourisme d’aventure (nomadisme, raids en 4×4…).
La stratégie de développement touristique pour les prochaines années vise la constitution de pôles touristiques thématisés, homogénéisés et complémentaires, combinant innovation et expérience inédite et générant des externalités positives sur la Région.
Le Plan de Développement Régional adopté en 2017 a jeté les bases d’infrastructures essentielles dans des secteurs-clés (transport, santé, tourisme, culture…). Une nouvelle dynamique est enclenchée. Ainsi, la Région a connu, surtout ces dernières années, le lancement d’une série de projets et programmes multisectoriels, tels que le développement et la modernisation des infrastructures, les projets routiers, les opérations de reboisement, la création d’espaces sportifs et culturels et la promotion de l’entrepreneuriat.
Ces dix dernières années, des réalisations structurantes ont conforté la vocation touristique régionale de la destination Laâyoune. Depuis 2011, ils ont permis de créer 826 lits pour atteindre la capacité globale à 2 297 lits à fin 2021.
Pour encore plus renforcer son positionnement, la Région s’appuie sur une valorisation continue de son potentiel naturel et historique. Afin de matérialiser sa thématisation, différents écosystèmes touristiques (ou clusters) ont été identifiés.

Infrastructures de la destination

Dans la lancée de son développement, la destination Laâyoune est dotée d’infrastructures modernes lui assurant une bonne accessibilité et la connectivité avec les autres destinations du Maroc.
Située idéalement à quelques heures des plus grandes villes et des principales infrastructures nationales, la destination se trouve au cœur d’un réseau dense d’infrastructures, routières, portuaires et aéroportuaires.