44009020-min

L’approche de développement touristique de la destination de l’Oriental repose principalement sur le confortement du produit balnéaire à travers la poursuite du développement de la station Saidia en luttant contre la saisonnalité, en redorant son image et améliorer ses performances par ricochet.
Afin de profiter de cette dynamique apportée par la station et valoriser durablement les ressources touristiques naturelles et culturelles de la région, le développement touristique sera essaimé sur l’ensemble de son territoire à travers les produits nature (itinérance, sport, loisirs…) et culture (circuits, équipements culturels…) qui seront mis en place.

Accessibilité de la région de l’Oriental

Pour l’accessibilité et la desserte, la Région de l’Oriental compte trois aéroports :
• Oujda Angad, d’une capacité de 3 millions de passagers ;
• El Aroui, près de Nador, d’une capacité de 550 000 passagers ;
• l’aéroport de Bouârfa.
En 2018, ces aéroports ont enregistré un trafic de près de 1,4 million de passagers. La desserte hebdomadaire entre Casablanca et Bouârfa,inaugurée début 2019, contribuera grandement au désenclavement touristique du Sud de la Région, riche en potentialités touristiques. La Région est également desservie par les ports de Nador-Beni Ansar et Melilla qui totalisent un trafic de plus de 1,2 million de passagers. La gare maritime du port de Nador-Beni Ansar a été réaménagée et agrandie pour un investissement de 80 MDh. La réalisation en cours du port Nador West Med contribuera fortement à accroître l’attractivité régionale de par son impact territorial et sa vocation internationale. La Région est assez bien connectée au reste du Royaume. La connectivité intra-régionale n’est pas en reste et profite d’un bon réseau d’autoroutes, chemins de fer, voies rapides et routes nationales.